Pour la défense du Mali : La Coalition Pour le Mali portée sur les fonts baptismaux

1

La Bourse du Travail (UNTM) a servi de cadre le 9 octobre 2021, aux travaux de la conférence de presse officiel des activités de la Convention Pour le Mali (CPM). Mis sur les fonds baptismaux par des maliens de l’intérieur et de la diaspora issus de plus de 70 mouvements, associations et organisations, militants des partis politiques, etc., la CPM est dirigée par Dr Allaye Bocoum. La CPM, insiste Allaye Bocoum, soutient des actes et non des individus. C’est pour cette raison, ajoute-t-il, elle soutient toutes les actions engagées contre la corruption et l’impunité, tient à la bonne organisation d’élections transparentes et incontestables, sans précipitation aucune et la sécurisation du pays. «Nous inscrivons notre action à travers ce contrat social pour la défense du Mali, contre nous-mêmes maliens et contre l’extérieur. La CPM veut rassembler tous les Maliens de tout bord», a indiqué Dr Allaye Bocoum.

La création de la CPM, selon Allaye Bocoum, est partie du triste constat que le Mali reste confronté à un certain nombre de problèmes qui demeurent une préoccupation majeure pour tous les Maliens. Parmi ceux-ci, dit Allaye Bocoum, l’on note la mise de notre pays dans une situation d’insécurité totale par la destruction de notre armée ; la menace sur l’intégrité, l’indivisibilité la cohésion sociale et le vivre ensemble entre nos communautés; la corruption et la délinquance financière à outrance ; la crise de confiance entre les gouvernants et les gouvernés ; la mise à mal du fonctionnement de l’Etat (Justice, administration etc…); l’organisation permanente d’élections bâclées; la déliquescence de notre système éducatif, socio-culturel et sanitaire. «Conscients de ces maux qui menacent sérieusement notre pays, sachant que c’est l’union qui fait la force, que le Mali est dans une situation périlleuse, que les réalités que notre pays traverse nécessitent une mutualisation des efforts pour faire face aux identifiés par tous, soucieux du devenir et de l’avenir de notre nation des hommes et des femmes, de l’union sacrée, du pardon après la justice est meilleure option pour affronter les principaux défis auxquels le Mali est confronté, ont décidé de se mettre ensemble pour amener le maximum de maliens autour de l’essentiel », a déclaré Dr Allaye Bocoum. C’est pour toutes ces raisons, citées ci-dessus, ajoute Dr Bocoum, qu’on s’est donné la main pour mettre en place ce cadre de convergence, des luttes, à chaque fois que besoin est. C’est pourquoi, ajoute-t-il, nous avons pensé à la création de la CPM, ayant pour slogan « gardons espoir et ensemble regardons vers l’avenir ».

Il ne s’agit pas pour nous, poursuit le président de la CPM, de refaire l’histoire en créant un mouvement de plus, mais d’amener les uns et les autres à comprendre qu’il urge, pour l’existence même de notre pays, de dépasser les luttes solitaires pour se mobiliser à chaque fois que la nation est mise à mal et nous sommes sûrs que la CPM peut-être cette passerelle, voire la solution pour enfin unir les Maliens qui sont de bonne foi, juguler la haine et mettre fin à la méfiance entre les enfants d’une même nation.

Au regard de tout ce qui précède, ajoute Dr Allaye Bocoum, nous (paysans, civils et militaires, religieux, juristes, économistes, hommes de santés, etc…), conscients de la capacité de notre peuple à faire de grandes choses chaque fois qu’il se retrouve, main dans la main, défendons : l’intégrité, l’indivisibilité de notre pays et apportons notre soutien inconditionnel à toutes les initiatives entreprises pour ramener la sécurité, la stabilité, la paix et le vivre ensemble. Ensuite, dit-il, convaincu que le dialogue est une vertu malienne, la CPM exhorte les autorités à prendre langue avec tous les fils du pays y compris ceux qui ont pris les armes pour sauvegarder notre nation. Pour finir, Dr Bocoum a réaffirmé le soutien sans réserve de la CPM à toutes les actions engagées contre la lutte contre la corruption et l’impunité, et exige des autorités actuelles la conduite à terme des toutes les poursuites par une bonne distribution de la justice. En outre, la CPM, appuie Dr Bocoum, exhorte les autorités à rester attaché au peuple pour la sauvegarde de la souveraineté nationale et aussi à tout entreprendre pour amener notre pays vers une stabilité pérenne par l’organisation d’élections transparentes et incontestables, sans précipitation aucune.

Pour terminer, il a lancé un appel à tous, fils de l’intérieur et de l’extérieur, à rejoindre la convention pour le Mali afin qu’ensemble nous bâtissons un pays de paix et de solidarité.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Encore , un alimentaire , un docteur à la gomme qui cherche sa pitance pauvre maliba, parler seulement, allez y nord piailler derrière les rebelles et on verra votre patriotisme dans ce cas.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here