Primature : Le M5-RFP propose Dr. Choguel Kokalla Maïga

3

Ça y est !  Le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a fait son choix pour le poste de Premier ministre du Mali. Il s’agit de Dr. Choguel Kokalla Maïga, président du comité stratégique du M5-RFP et président du parti MPR (Mouvement Patriotique pour le Renouveau). « Le nom qui a été donné c’est le Dr. Choguel Kokalla Maïga », a précisé Jeamille Bittar, membre du M5-RFP, lors de la conférence de presse dudit Mouvement tenue à Bamako, le vendredi 28 mai 2021.

Cette conférence de presse a enregistré la présence de plusieurs responsables du M5-RFP dont Dr. Choguel Kokalla Maïga, Ibrahim Ikassa Maïga, l’Imam Oumarou Diarra, Jeamille Bittar. Ce dernier a fait savoir au cours de cette conférence de presse que le nom de Choguel Kokalla Maïga du M5-RFP a été donné aux plus hautes autorités du pays pour le poste de premier ministre. « Le nom qui a été donné, ce n’est pas tabou, ce n’est pas quelque chose de caché, c’est le Dr. Choguel Kokalla Maïga », a déclaré Jeamille Bittar.

Auparavant la déclaration du M5-RFP avait été lue par Ibrahim Ikassa Maïga. Dans cette déclaration, le M5-RFP précise que le Mali se trouve à nouveau à la croisée des chemins ou plus exactement au bord du précipice. Et pourtant, précise Ibrahim Ikassa Maïga, le M5-RFP avait inlassablement tiré la sonnette d’alerte et prévenu de toutes les façons possibles et imaginables. «Les faits lui donnent aujourd’hui raison même si en certaines circonstances, pour le bien et le salut publics, on ne souhaite pas avoir raison. Oui, le M5-RFP a alerté et prévenu sur la mauvaise trajectoire que prenait la Transition. Nous n’avions été ni entendu, ni suivi. Oui le M5-RFP a fait 10 préconisations déclinées en 17 mesures fortes dont la mise en œuvre aurait permis la Rectification de la trajectoire de la Transition pour la Refondation totale du Mali. Nous avons été raillés et méprisés. L’ancien Président de la Transition n’a jamais voulu prêter une oreille attentive ni à fortiori la moindre attention à ce que nous faisions et disions.

L’ancien Premier ministre a choisi de « bâtir » le Mali nouveau avec de nombreux fossoyeurs directs ou indirects de la descente aux enfers de notre pays. Ce qui ne pouvait manquer d’arriver est malheureusement arrivé et le M5-RFP ne pouvait que prendre acte de la démission du Président et du Premier ministre de Transition tout en insistant sur la préservation de leur intégrité physique, la poursuite de la Transition sur la base du respect scrupuleux de la Charte de la Transition et la mise en œuvre des 17 mesures salvatrices pour le Mali », a déclaré Ibrahim Ikassa Maïga. Selon lui, le M5-RFP est en contact étroit avec les autorités de la Transition pour la prise en compte de ces mesures et le cas échéant s’engagera à jouer pleinement et efficacement son rôle et sa partition pour la réussite de la Transition. « Le M5-RFP maintient son programme de manifestations populaires déjà planifiées jusqu’au 4 juin 2021, pour d’une part célébrer la date anniversaire de la première grande sortie de notre Mouvement et apporter son appui ferme et sans équivoque au processus de Rectification en cours, et pour d’autre part marquer notre volonté de maintenir le M5-RFP en force de veille, de proposition et d’action citoyennes de la Transition et au-delà pour s’assurer de la poursuite du processus de changement de système et du raffermissement des bases du Nouveau Mali refondé. Le M5-RFP reste mobilisé, déterminé et vigilant face à l’évolution de la situation et soutient la dynamique de Rectification en cours, pour jeter les bases de la Refondation du Mali », révèle la déclaration du M5-RFP.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Maliens nous devons avoir honte , au lieu de travailler pour sauver notre pays nous sommes là à voler, mentir , parler inutilement, comment un pays peut compter sur les autres pour assurer sa sécurité ? C’est triste on marche pour demander à d’autres personnes de venir faire la guerre à notre place alors que nos faux militaires se battent pour le luxe. Toujours nous sommes là à accuser la France , c’est pas ce pays qui fait les recrutements au sein des forces de sécurité , une armée qui n’avance pas sauf reculer c’est triste.Ces deux colonels qu’on peut nous faire croire qu’ils sont indispensables depuis leur nomination combien de braquage ont été fait à Bamako ici ? Ou quelle portion du territoire a été libérée des mains de terroristes ?A Farabougou Assimi est parti se parader en hélicoptère après aucun résultat.

  2. Merci M. Jamille BITAR . Vous avez parlé au nom de l’ensemble du M5 FRP . Le Dr Choguel K MAIGA est le seul choix de tous les patriotes qui ont chassé le régime corrompu d’IBK. Je crois que même le CNSP a bien compris maintenant que c’est bien le M5 FRP qui a mené cette lutte pour le Mali et les maliens . Désormais c’est la rectification qui est en marche . Les faux démocrates, les opportunistes seront au placard . Ceux parmi eux qui doivent répondre de leur gestion, seront traduits devant la justice . Jamais le Mali n’acceptera une révolution désorientée de sa trajectoire . Bonne chance à Choguel K MAIGA, pour la stabilité du Mali.

  3. Mr le ministre Chiguel, s’il vous plaît méfiez-vous de la franSS…
    N’écoutez que les intérêts du Mali !!!

    Mettez en place un plan pour le départ de la franSS et l’onul !!

    Ils existe d’autres partenaires dans le monde : Rwanda, Russie, Corée du sud, Chine, Afrique du sud, Venezuela, Iran…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here