Prolongation de la transition : Pourquoi le Colonel Assimi Goïta tarde-t-il à rassembler la classe politique ?

12

Si la Transition doit s’achever avec l’organisation des prochaines élections générales, préoccupation majeure des acteurs politiques, l’on peine à comprendre pourquoi le chef de l’Etat tarde à recevoir ces interlocuteurs du retour à l’ordre constitutionnel normal.

maliweb.net – Face aux sanctions injustes prises par les dirigeants de la CEDEAO, le Mali se retrouve dans une obligation existentielle de sauvegarde de son unité. Et comment pourra-t-il préserver cette enzyme de survie en sous-estimant sa classe politique ? Comment comprendre que depuis le 9 janvier 2022 quand ces sanctions ont été prises, aucun dirigeant de la Transition n’a reçu les leaders de la classe politique, pour créer avec eux « l’union sacrée » pourtant ressassée à loisir dans les discours.

En effet, l’on s’attendait à une série de consultations solennelles des forces politiques et même des organisations de la société civile du pays au lendemain de ces sanctions de la part du chef de l’Etat. Cette initiative devrait rassurer et responsabiliser davantage les différents états-majors politiques et associatifs. Cela n’est pas fait, alors que plus d’un décideur estime que « ces sanctions sont intenables ». Et, il devient nécessaire que le Mali fasse front face aux exigences de la CEDEAO portant sur une prolongation très courte.

En outre, décidé à prolonger la Transition sur une durée, d’au moins deux ans, permettant d’entreprendre des réformes politico-institutionnelles nécessaires, le Colonel Assimi Goïta et son Premier ministre ne doivent-ils pas chercher à convaincre la classe politique dans ce sens ? Et d’ailleurs, quelles réformes importantes pourront être menées à bien dans les délais envisagés sans un accompagnement patriotique des partis politiques ?

Contre toute attente, l’on assiste depuis le début de cette transition, à des prises de positions de dénigrement et de diabolisation de certains pôles politiques de la part des alliés du pouvoir. Combien de fois l’on entend des jeunes leaders des mouvements proches du pouvoir de transition livrer des diatribes acerbes contre des ténors politiques, dont principalement les leaders ayant servi dans le défunt régime d’IBK ? Combien de fois Dr Bokary Tréta, Me Kassoum Tapo, Housseinou Amion Guindo, Tiébilé Dramé, Tiéman Hubert Coulibaly, Amadou Koïta ?

Finalement, l’on est tenté de croire que c’est le pouvoir de Transition qui instrumentalise des jeunes nouveaux leaders d’opinions comme Adama Ben le Cerveau, Dr Aboubacar Sidiki Fomba, Nouhoum Sarr et autres, pour la plupart membres du CNT, l’organe législatif provisoire, à emboucher la trompette du discrédit contre plusieurs leaders politiques. « C’est vous qui avez mis le pays dans cette situation de déchéance », les entend-on souvent leur adresser sur des plateaux de télévisions et dans divers espaces publics. Certains de ces nouveaux leaders affiliés au pouvoir du Colonel Assimi Goïta n’hésitent pas à qualifier ces leaders de la classe politique traditionnelle de « manquer de patriotisme » ou même de « comploter contre leur pays ».

Sauf que ces discours récriminatoires épargnent souvent les leaders politiques qui sont membres du mouvement M5-RFP, tout simplement parce que ceux-ci se sont désolidarisés du régime IBK, l’ont combattu avant de parvenir à le faire chuter. C’est le cas des responsables politiques comme le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, Me Mountaga Tall, de Modibo Sidibé et d’autres.

Ces manœuvres de discriminations entre les bons leaders et les mauvais ne jouent pas en faveur des autorités de la Transition, car elles ne permettent pas de rassembler les forces vives du pays autour des intérêts communs du moment face aux agressions extérieures. Il urge donc au chef de l’Etat de se surpasser pour faire converger les uns et les autres dans un sursaut salvateur de rassemblement pour préserver le Mali. C’est à ce défi urgent qu’il doit se consacrer pour résister aux diktats des partenaires intransigeants que sont la CEDEAO et la… communauté internationale.

Boubou SIDIBE / maliweb.net

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. BOUBOU SIDIBE!
    BOUBOU CISSE!
    BOUBOU DICKO!
    BOUBOU DIALLO!
    SIMPLEMENT BOUBOU!

    😊LES CRIQUETS VOYAGEURS, NAAMAA DENW POLITICIENS, NOUN PA BEZUIN😊

  2. Le Mali vit et se développe mieux sans sa classe politique . MR Assimi comprend bien que le blocage et les problèmes que connaissent le pays sont essentiellement provoqués et entretenus par nos politiciens . Donc si Mr Assimi veut avancer qu’il se débarrasse de ce fardeau qu’est la classe politique.
    Nos politiciens oublient que la base de l’insurrection actuelle est partie des élections de 2018 ( présidentielle et législative ). Alors leur écartement par Mr Assimi Goita est salutaire en attendant de mettre de l’ordre dans le désordre qu’ils ont crée .

    • Des gens parlent pour ne rien dire . Je ne sais pas de quelle classe politique parle t-il . Au Mali, il n’y a plus de classe politique depuis le 18 Août 2021, après le renvoi du roi fainéant IBK. De 1991 à cette date , ils sont les oiseaux du même plumage . Leur présence sur la scène politique consistant à sucer le sang du peuple malien . Le peuple malien ne veut plus de ces sanguinaire . Ceux qui applaudissent à la prises des sanctions économiques, politiques, sociales contre leur propre pays . Pour la simple raison combien sont exilés à Abudjan (Côte d’Ivoire ) , par la complicité de Alassane Dramane OUATTARA. Cet autre sanguinaire, sachant bien que ces apatrides ont de l’argent volé au préjudice du peuple , les hébergent pour mieux profiter de cet argent sale. Au Mali à part leurs co-auteurs , complices ou parents , personne ne veut les voir au Mali pour détruire notre pays qui est en chantier.

  3. Le Mali 3 ème producteur d’or de l’Afrique a extrait 70 tonnes d’or en 2020 et 2021 après avoir multiplié les mines (environ 14)
    L’once d’or (soit 31 grammes) vaut 1800 dollar
    Cela représente une somme considérable ..
    Mais le Mali ne récupère que 25% de cette somme !!!!
    Voila une AFFAIRE que tous les maliens devraient suivre , cet argent pourrait permettre beaucoup de réalisations

  4. @COULIBALY YACOUBA
    Bonjour

    Tu écris “Qu’Allah aide ce pays de ses enfants prédateurs qui ne songent qu’à dilapider les ressources du pays en les exportant vers la France, des USA et le Canada”
    On ne sait pas de quelles marchandises il s’agit mais exporter de la marchandise vers d’autres pays c’est positif …c’est du commerce et c’est bon pour les finances du Mali !!!
    Pourquoi ce serait dilapider vers des pays qui peuvent payer ???
    La France qui pille les ressources du Mali on l’a beaucoup trop lu ici ..Mais personne n’a pût dire quelles ressources
    Les Français vont partir , vous l’avez voulu…
    Tu devrais être content et penser à autre chose..COOL !!!
    Tu sais quand même que la France a financé toute la guerre qu’elle a fait..Et la somme est tellement importante qu’aucune ressource ne peut compenser …

  5. Pour ce Journaliste rassembler la classe politique est synonyme de partage de Gâteau! Cette classe politique actuelle n’est pas le Mali, le besoin est de rassembler les Maliens et non les ” Grins politiques”.

  6. C est malheureux que les élections soient la préoccupation majeure de la classe politique. Cela ne devrait pas être. La préoccupation aujourd’hui c est la sécurité la souveraineté la bonne gouvernance incluant la poursuite de la lutte contre l impunité et les interpellations

  7. To begin political class continue as if there is not better way to govern by embracing Caucasian Western democracy style of governance that have been very injurious to Negroid Africa plus facilitated meaningful progress hindering corruption that cause chaos foreigners generously benefit from while leaving most Malians except corrupt government officials in poverty when if properly managed multitude would have better living conditions. Proper governance is modern day one party African democracy featuring feasible practical Greater Good in planning, perception plus actions.
    Political Class feature too much haggling like group of elderly traders haggling over price of goods. Not to mention they are lazy group always searching for government freebie. Only good thing about them is more FAMA succeed more they support war effort but still they want to prematurely have elections plus sneak to ECOWAS lyingly touting time is right for election. Under circumstance of war in Mali that is traitorous message. When we view their sneakiness with ECOWAS plus unnecessary ass kissing of France it is reasonable to conclude it is in their blood to be traitors. Much of political class should not be trusted in government positions plus all should be monitored by group unfriendly to them if they attain government position. They hinder upgrading living conditions in Mali plus know it.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  8. Si Assimi reçoit cette classe politique actuelle totalement gangrénée sans aucun nettoyage sérieux, sincère, honnête et exempte de tout machiavélisme, nous retournerons tout de suite dans cette époque IBK plus virulente et ce jour là, nous n’aurons que nos yeux pour pleure. C’est dommage de voir que la cadence de ce nettoyage reste très timide et plusieurs dinosaures sont tapis à l’ombre pour s’accaparer du pouvoir et reprendre les mêmes comportements, dans ces cas que deviendra notre pays dans les années très proches. Ce qui est certain, le chemin de bien faire est encore très loin, car des gens qui ont détruit ce pays pendant trente ans ne changerons pas de comportements par un coup de baguette magique.
    Qu’Allah aide ce pays de ses enfants prédateurs qui ne songent qu’à dilapider les ressources du pays en les exportant vers la France, des USA et le Canada qui sont les destinations privilégiées dans ces jours. La reconstruction de ce pays va être une lutte très âpre, très difficile et complexe car les tares ce sont encrées fortement dans les méandres de la société malienne.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here