Transition au Mali: Le PSR recommande un « civil » et l’avènement de la 4e république

0

Le Parti socialiste pour le Renouveau (PSR) a « pris acte » de la démission du président Ibrahim Boubacar Keita. Au cours d’un point de presse, ce samedi 29 août, à Baguinéda, le Bureau politique national du PSR a appelé à une transition «politique apaisée», avec quatre grands axes.

-Maliweb.net- L’évènement de la quatrième république; la mise en œuvre des recommandations et résolutions du Dialogue National Inclusif; la promotion de la bonne gouvernance; et la résolution de la crise multidimensionnelle. Pour Emile Salam Sow, président de PSR, tels sont les points sur lesquels la transition doit être axée. Pour le passage à la quatrième république, le PSR propose la mise en place d’une commission nationale de réformes constitutionnelles. «Sur la base de cette nouvelle constitution, il faut créer un organe unique et indépendant d’organisation des élections», a indiqué le conférencier.

Le débat sur la durée de la transition n’est pas opportun, selon Emile Salam Sow. « Il faut plutôt faire de cette transition une opportunité pour relever les défis accumulés depuis 1991», a-t-affirmé. L’urgent est d’installer les comités techniques qui éliront une «personnalité politique » pour fixer la durée et gérer la transition. Pendant la transition, exige le conférencier, le train de vie de l’Etat doit être réduit. «Il faut un audit du patrimoine de l’Etat, des ressources minières, les dettes et fonds d’aide au développement du Mali.

Tout comme le président du parti, Lassana Maïga, président de la Commission d’arbitrage pense que cette transition est une opportunité unique pour en finir avec les crises cycliques dans notre pays. Cependant, il faut dialoguer. «C’est le non-dialogue qui nous a amenés à ce niveau», s’emporte Lassana Maïga. Il faut, ajoute-t-il, que les nouvelles autorités dialoguent avec tout le monde. «Si le dialogue n’est pas franc, on a déjà pris l’eau, mais on coulera», conclut-il.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here