Egalité et Sécurité des Femmes journalistes : l’Unajom à la pointe du combat !

0
Egalité et Sécurité des Femmes journalistes : l’Unajom à la pointe du combat !
Une vue des participants

La promotion du genre et la protection des droits des femmes, est un besoin qui se fait sentir dans tous les corps de métier. Dans la profession du journalisme- qui ne fait pas exception- les préoccupations se posent (davantage) en termes de sécurité et de l’égalité vis-à-vis des femmes journalistes. La question était au centre d’un atelier organisé, vendredi et samedi derniers, par l’Union nationale des Journalistes du Mali (Unajom).

La rencontre à laquelle ont pris part des journalistes de la presse privée et des médias d’Etat, est la restitution des travaux d’un séminaire sur le Genre que la Fédération Internationale des Journalistes (Fij) a organisé, il y a quelques mois, à Dakar.

Cette session de restitution (initiée  par l’Unajom) était animée par deux formatrices. Il s’agit de nos deux consœurs, AissataSanogo et Aminata Dindi Sissoko.  «Égalité et équité entre journalistes»; «Droits des journalistes et sécurité du genre» ; «Violence et harcèlement sexuel » ; «Accepter la différence et faire face à la discrimination». Ce sont là quelques thèmes qui ont été abordés par les deux formatrices. Des thèmes qui ont fait l’objet d’intenses débats en travaux de groupe.A travers un tel séminaire, il s’agissait surtout de rompre l’omerta autour du harcèlement sexuel qui est une réalité dans beaucoup de rédactions, au Mali. Il constitue aujourd’hui un facteur non négligeable qui freine l’épanouissement de beaucoup de femmes qui ont choisi le journalisme comme métier. Mettre un terme à la discrimination dont font l’objet les femmes journalistes ; Que faut-il faire pour qu’à compétence égale elles bénéficient des mêmes chances, facilités et opportunités que leurs collègues hommes ? Tel est le but de l’exercice qui a permis, à travers des témoignages et des cas vécus, decomprendre les abus et les différentes violations des droits des jeunes filles ou femmes, notamment à l’occasion de leurs premiers pas dans le métier.

Cet atelier de formation qui s’est déroulé dans les locaux de la Maison de la presse, a été marqué par le discours d’ouverture de FakaraFaeinké, le Président de l’Union Nationale des Journalistes du Mali.Qui a dit tout l’intérêt que son organisation attache à la question. «Le genre occupe une place de choix dans le combat que l’Unajom mène au quotidien»,  a déclaré M Faienké dans ses propos liminaires. Le président de l’Union nationale des Journalistes du Mali de remercier ensuite les participants pour l’intérêt qu’ils ont manifesté à cet atelier de restitution sur le genre et qui fait suite, selon lui, à une rencontre que la Fédération Internationale des Journalistes a tenue à Dakar. Pour FakaraFaienké en prenant part à cette importante rencontre, au Sénégal, son syndicat, l’Unajom, donne non seulement la preuve de sa vitalité, mais marque également sa présence au plan international où, l’Unajom continue, précise-t-il, de garder de solides rapports avec ses partenaires.

Aux termes de deux jours de travaux, l’atelier de restitution de Bamako a pris fin sur des notes d’espoir des participants qui ont reçu chacun une attestation de participation.

Papa Sow/Maliweb.net

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER