Webmastering dans les médias : Une trentaine de journalistes de la presse écrite formés

0

Lancée le 30 mars dernier, la session de formation des journalistes de la Presse écrite privée en webmastering, a pris fin, le vendredi 17 avril dernier. La cérémonie de clôture qui s’est tenue dans les locaux de l’Ecole Expert Génie Informatique (EGI)  a enregistré la présence, du président de la Maison de la Presse, Dramane Aliou Koné, la représentante de l’APPEM, Bintou Dagnoko, du représentant du ministère de tutelle, et celui du FAFPA. Ainsi, les récipiendaires ont été formés durant trois semaines, dans quatre modules du webmastring, à savoir : la conception d’un site Internet, son animation, la mise en ligne et la mise à jour d’un site web dynamique et multimédia à travers Internet avec le logiciel ‘’Dreamwever pro’’.

Cette formation, selon le président de la Maison de la Presse, Dramane Aliou Koné, tombe à point nommé. Car dit-il, le monde de la presse est en pleine mutation. A l’en croire, de Janvier à nos jours, quatre journaux en ligne et 3 portails d’informations ont été crées au Mali. Quant au porte-parole des récipiendaires,  Benjamin Sangala, au nom de l’ensemble des participants, il a exprimé ses sentiments de reconnaissance à l’endroit de l’APPEM, pour avoir initié la formation, le Fonds d’Appui à l’Apprentissage et à la Formation Professionnelle (FAFPA) pour son appui financier et l’Ecole Expert Génie Informatique (EGI) pour son appui technique. « Cette formation ouvre à nous les bénéficiaires ainsi qu’à nos organes de presse respectifs de nouvelles perspectives » a-t-il souligné.

Salif Siré Sylla, le directeur de l’EGI, a quant à lui félicité les récipiendaires pour l’engouement et l’assiduité dont ils ont fait preuve durant la formation.

Pour sa part, la représentante de l’APPEM, Bintou Dagnoko,  a exhorté les récipiendaires à être à la hauteur des espérances pour relever le challenge de l’innovation.

L’événement a pris fin par la remise des attestations aux récipiendaires.

Lassina Niangaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER