Centre de santé de Référence de Koulikoro : Mme Togo Marie Madeleine Togo, le ministre de la santé, s’enquiert des problèmes

3
Mme Togo Marie Madeleine Togo, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique
Mme Togo Marie Madeleine Togo, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique

Mme Togo Marie Madeleine Togo, le ministre de la santé, a visité, le dimanche 08 novembre 2015, les locaux du CSRF de la région de Koulikoro. Les échanges du ministre avec les autorités, lors de cette visite, ont portér entre autres sur : l’amélioration des conditions de travail, l’administration de la justice avec équité, la question sécuritaire pour la paix au Mali, la sécurité sur les lieux de travail, la sécurité des malades, des femmes enceintes et des agents eux-mêmes, des malades.

Lors de la visite, le ministre était déjà en terrain connu pour avoir été en 2014 conseillère technique au ministère de la santé. Et pour s’enquérir des réalités sur le terrain, Marie Madeleine Togo a visité les différents blocs du centre de santé de référence de Koulikoro. Lors de la rencontre, le médecin chef Saliou Guindo a dressé la carte sanitaire de la région qui est le suivant : 21 CSCOM en bon état, 10 motos fonctionnelles, 02 véhicules, 02 ambulances, 17 infirmiers, 14 médecins dont 5 spécialistes sont à Koulikoro. Selon lui, 50% de la couverture sanitaire est assurée dans un rayon de 5 km et le taux de consultation curatif est de 0,26, le taux d’activité assisté est de 61%. Il a indiqué que comparativement à 2014, le taux de paludisme a baissé dans la région avec  02 Passages pour la vaccination soit 93% de taux de couverture au 1er tour et 128% au 2ème tour. Selon lui, il existe un plan de développement et un dispositif  de protection sociale. Drissa Coulibaly, imam à Koulikoro, a évoqué le problème de lavage des corps. Selon lui, il n’y a qu’une  seule morgue réservée pour homme et femme. Le secrétaire général du comité syndical, quant à lui, a évoqué certains défis à relever. Il s’agit de doter le centre d’ambulance, de lui affecter un dentiste et du matériel etc. Pour la directrice régionale, Mme Diahara Diakité, un plan de livraison de frigos s’impose pour veiller à la date de péremption des médicaments. Selon elle, le centre est confronté à un problème de conservation des médicaments, un manque d’appareil d’anesthésie, un manque d’ophtalmologue et le besoin d’une unité de bloc opératoire et doter le centre d’une ambulance et l’affecter 10 infirmiers et un assistant médical. Le ministre, dans son intervention, s’est réjoui d’une première visite dont le choix a porté sur Koulikoro. Elle dira que les problèmes sont similaires concernant la logistique. Elle a invité tout le corps médical à l’accompagner dans la réalisation des 3 priorités que le président de la République a indiqué. Elle s’est réjouit de la fierté que les notables  de région n’ont pas manqué d’exprimer vis-à-vis des agents sanitaires de la région. Pour elle, tous les maillons sont importants dans un système de santé. Elle a indiqué que des dispositions sont en cours et qu’un plan d’action de renforcement sera fait sur le terrain. Elle a invité tous les agents à veiller et à œuvrer afin de réduire le taux de mortalité maternel et infantile. Elle a exprimé tous ses remerciements, aux autorités administratives, aux agents et les populations. On peut dire sans se tromper que le département de la santé est désormais dans la main de celle qui a toujours consacré sa vie à cette profession sacerdotale.

Fakara Faïnké, envoyé spécial

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je voulais dire si le ministre s’en doute au lieu de “si la directrice s’en doute …..”car la directrice est parfaitement au courant de tout car ampliataire de la lettre du comptable ayant mis au grand jour le vol érigé en mode de gouvernance au centre de santé de koulikoro.

  2. Le ridicule ne tue pas dans ce pays, le ministre de la Santé, le gouverneur de la région de koulikoro, le président du conseil de cercle de koulikoro, la directrice régionale de la Santé, savent très bien les différentes malversations et vols auxquels s’adonne le médecin chef de Koulikoro Mr GUINDO.

    Dans le rapport du conflit ayant éclaté au grand jour entre lui et son complice de comptable tout le monde a été édifié sauf Madame le Ministre et dans lequel rapport Mr guindo a été accusé d’avoir hébergé même Madame la ministre lors d’un des ses passages à koulikoro aux frais du Centre de Santé à hauteur de Plus 3 millions;

    Cette affaire qui défraie la chronique à koulikoro a été certainement camouflée par la directrice régionale de la santé car certainement complice elle aussi.
    Si la directrice en doute qu’elle cherche à s’informer car le dossier est beaucoup plus grave que le contenu de ce message.
    C’est dommage que le vol et les mauvaises pratiques soient erigés comme mode de gestion à tous les niveaux de l’administration.

    • C’est justement pour s’impregner de la réalité sur le terrain que le ministre a choisi Koulikoro.

Comments are closed.