Coronavirus : les centres de santé laissés pour compte

1

Insuffisance de bavettes, de gel hydroalcoolique et de combinaisons de protection pour le personnel sanitaire, les centres de santé du Mali sont démunis face à la pandémie de la maladie à Coronavirus (Covid-19).    

C’est la désolation au niveau des structures sanitaires du Mali. Plus de dix jours après l’apparition des premiers cas de la maladie à Coronavirus (Covid-19) dans le pays, les autorités sanitaires peinent à doter les structures sanitaires de moyens adéquats afin de faire face à la pandémie.

Selon Dr. Mamadou Kéïta, secrétaire aux relations extérieures aux revendications du Syndicat des Médecins du Mali (SyMeMa), les centres de santé manquent de bavettes (cache-nez), de gel hydroalcoolique et de combinaisons de protection pour le personnel sanitaire en quantité suffisante.

Même s’il estime que la combinaison de protection n’est utilisée que pour aller au contact des personnes infectées par la maladie. Toutefois, dit-il, il ne faut pas attendre que plusieurs d’entre elles en soient affectées pour songer à chercher des combinaisons.

Au sujet des bavettes, il a indiqué qu’elles sont en quantité très insuffisante. Parce que, affirme-t-il, une bavette ne doit pas dépasser 3 à 4 heures de temps. Une inquiétude partagée par Djimé Kanté, syndicaliste à l’hôpital Gabriel Touré. Selon lui, il y a une première dotation qui reste toutefois très insuffisante. « C’est l’hôpital qui s’organise avec ses ressources propres afin de faire face à la situation », a précisé Djimé Kanté.

Les deux syndicalistes saluent des initiatives locales qui viennent en aide aux structures de santé. « Tout cela doit être accompagné » analyse Dr. Mamadou Kéïta, qui regrette que « nous nous sommes laissés prendre au dépourvu ». Il a invité les autorités du pays à rassurer le personnel de santé qui se sent abandonné. « Il faut que l’Etat dise au personnel de santé nous vous soutenons », a insisté Dr. Kéïta.

Aussi, le secrétaire aux relations extérieures et aux revendications du Syndicat des Médecins du Mali déplore l’inaction du ministère de la Santé et des Affaires sociales, qui est, pour le moment, au stade des promesses. Ce qui prouve à suffisance que les autorités sanitaires n’ont jusqu’ici pas pris la mesure des choses.

Ce qui est encore dommage, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, ne donne aucune assurance quant à sa capacité à faire face à la situation, plongeant le peuple dans le désarroi.

Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. 👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀
    ECHOS MEDIAS N 053 DU JEUDI 9 AVRIL 2020

    —AFFAIRE BMS ACI
    —–VERIFICATEUR
    —–S.I.C.G MALI

    L AFFAIRE DU CORBEAU REFAIT SURFACE APRES 15 ANS …

    ARTICLE ! ! ! 👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here