Santé et droits sexuels et reproductifs : Les journalistes s’améliorent sur la thématique

0

Le lundi et mardi derniers, Journalistes pour les Droits humain (JDH) a organisé une formation d’amélioration des compétences à l’endroit des hommes de médias sur la santé et les Droits sexuels et reproductifs, le reportage sensible au genre.

 

Au Mali les femmes, jeunes et adolescents éprouvent des difficultés à exercer leurs droits entiers de santé sexuelle et reproductive vu la pression sociale qui s’exerce sur eux. Pour palier cette pressions sociale,  Journalistes pour les Droits humain (JDH) avec son nouveau projet « Promouvoir l’accès à la santé et aux Droits sexuels et reproductifs au Mali », financé par le Fonds de Transformation et d’Innovation (FIT), a tenu un atelier de deux jours à l’endroit des hommes de médias sur la santé et les Droits sexuels et reproductifs, le reportage sensible au Genre dans le but d’amélioration davantage les compétences des journalistes sur la santé et droits sexuels reproductifs au Mali.

Au-delà de l’amélioration des compétences des hommes de médias, ce projet vise aussi à utiliser une approche novatrice axée sur les droits humains avec les représentants du gouvernement et organisations de la société civile à sensibiliser la population à accroitre la réactivité du gouvernement aux problèmes liés à la santé et Droits sexuels et reproductifs.

Le premier jour de l’atelier, les formateurs ont présenté un module sur la santé et Droits sexuels et reproductifs, un l’accent particulier a et mis sur les cadres juridiques et institutionnels en matière de santé et Droits sexuels et reproductifs, mais aussi un état des lieux sur les questions Genre et de droit des femmes au Mali. Le deuxième jour a été plus technique et centré sur le reportage sensible au Genre, comment choisir son sujet et les thématiques liées au Genre, comment les médias doivent agir en faveurs de l’égalité du Genre et comment identifier un angle de reportage en journalisme puis suivi d’un exercice.

Des modules qui ont été animés par Alexis Kalambry et Ramata Diallo de Wildaf. Ces deux jours de formation ont permis aux hommes de médias de bien cerner les instruments juridiques et institutionnels sur la santé et les droits sexuels et reproductifs au Mali.

Ousmane Mahamane   

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here