Vaccination anti-COVID-19 : Les Femmes enceintes et allaitantes inclues

0

Les femmes enceintes et allaitantes peuvent être vaccinées contre la covid-19. Une information donnée par le directeur de la section immunisation de la direction de la santé le Dr Ibrahima Diarra qui les encourage a activement prendre part à cette deuxième phase de campagne de vaccination démarrée au Mali.

 Le Mali a entamé  la deuxième étape de sa campagne de vaccination élargie aux femmes enceintes et allaitantes. Et contrairement aux rumeurs qui entourent la vaccination des femmes enceintes et allaitantes, le Chef Programme Elargi de vaccination au Mali non moins directeur de la section immunisation de la direction de la santé, le Dr Ibrahima Diarra, assure que ces sujets ne courent aucun risque à se faire vacciner. Au contraire, elles gagnent à éviter les formes graves de la maladie et éviter les avortements.

Selon le Chef du Programme Elargi de vaccination, si la première étape de la campagne n’avait pas concerné les femmes enceintes et allaitantes, c’est parce qu’on ne disposait pas de données scientifiques qui avaient prouvé qu’il fallait les intégrer dans la vaccination. Et d’ajouter qu’actuellement, les études ont prouvé que les femmes enceintes courent le plus grand risque de faire des avortements surtout si elles contractent la Covid-19.

Les mêmes études ont prouvé que les femmes enceintes vaccinées sont protégées contre la covid-19. S’agissant des femmes allaitantes, le Dr Diarra explique que les mêmes études ont prouvé qu’il n’y avait pas de passage du vaccin dans le lait maternel donc aucun risque pour les nouveaux nés.

Le processus de vaccination chez cette couche reste le même que chez tout autre sujet, une fois vaccinées elles sont suivies comme toute autre personne pour surveiller s’il y a réaction ou pas. « Il n’y a pas de risque majeur si on les vaccine mais si on les laisse et qu’on ne les vaccine pas, la maladie à coronavirus peut provoquer chez ces femmes des avortements et pleines d’autres malaises chez ces femmes », conclut le spécialiste de la santé.

Cependant, à cette date, la fréquence de vaccination chez les femmes enceintes reste encore timide selon certains agents de vaccination. Le Dr Nana Konaté chargée de coordonner la vaccination covid-19 au Csref de la Commune IV témoigne n’avoir pas encore enregistré de femmes enceintes, elle est soutenue par Bakary Diarra un autre agent de vaccination.

Et tous deux invitent à une plus grande communication pour sensibiliser cette frange de la population à se faire vacciner contre la Covid-19 afin de se protéger et protéger les autres. Une invite essentielle quand on sait que la vaccination est un droit celui à la vie. Ce droit conféré à chaque citoyen malien de par notre Constitution et les engagements nationaux, régionaux et internationaux. Qui garantissent à tous le droit à la vie, à la santé et à l’intégrité physique.

Khadydiatou SANOGO/Ce reportage est publié avec le soutien de JDH/JHR-Journalistes pour les Droits Humains et Affaires Mondiales Canada.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here