16è session ordinaire du Conseil d’Administration du CICB : La preuve par les résultats

0

Le Centre international des Conférences de Bamako (Cicb) a tenu, vendredi dernier, la 16è session ordinaire de son Conseil d’Administration en présence de Paul Ismaël Boro, Directeur Général du CICB. La rencontre à laquelle était présents la trentaine d’administrateurs, était placée sous la présidence de  N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, Présidente du conseil d’Administration.

Outre l’adoption du compte rendu de la 15è session, les administrateurs ont planché sur l’exécution des recommandations de la précédente session, échangé sur le rapport d’activités du 1er janvier au 30 septembre 2015, avant de discuter du rapport financier couvrant la même période.

Cette 16 session du  Cicb intervient, faut-il le souligner, dans un contexte où la structure a le vent en poupe, car régulièrement sollicité pour abriter de nombreuses rencontres, à dimension nationale, régionale, sous régionale voir internationale. Entre autres, la signature de l’accord global de paix, le sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS et les journées de l’industrialisation de l’Afrique pour ne citer que les plus récentes.  Du coté de la Direction Générale, l’on est loin d’ignorer l’ampleur des attentes et la grandeur des défis.  Cette session a mis en évidence des indicateurs au vert. En effet, une analyse de la situation financière et budgétaire à mi-parcours du Cicb (sur l’exercice 2015) fait état  d’un montant de  1 539 383 172 F CFA au titre de dotation rectifiée contre une dotation initiale de 1 454 641 780 F CFA. Au même moment, la réalisation des recettes (sur ressources propres) atteint  453 402 395 FCFA avec des recettes totales encaissées de 424 360 395 F CFA

Dans son intervention, N’Diaye Ramatoulaye Diallo a salué la tenue d’une session qui s’inscrit, selon elle, dans la dynamique de l’amélioration de la gestion du CICB. «La mission confiée à la Direction Générale est certes bonne, il nous revient de la rendre encore meilleure par une assistance plurielle dans nos domaines respectifs », a ajouté le ministre de la culture, de l’Artisanat et du tourisme.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER