26ème anniversaire de la Cafo : Les Femmes veulent être impliquées, à hauteur de souhait, dans le processus de paix

0

La  Coordination des associations féminines et ONG (Cafo)  a célébré  le lundi  26 mars 2018  son  26ème anniversaire  couplé aux festivités du 08 mars.  Avec pour thème :’’la Cafo, un espace, une chance pour les femmes du Mali ’’, ladite cérémonie était présidée  par Mme Dembélé Oulematou Sow, présidente de la Cafo en présence du parrain de la journée, l’Honorable Moussa Diarra et le maire de la commune IV.

Les femmes sont venues de partout à Bamako comme à l’intérieur du Mali pour célébrer cette journée avec la toute nouvelle équipe dirigeante de leur  structure faitière.

Le représentant du maire de la commune IV, Abdala Yattara a, dans son mot de bienvenue, félicité le bureau national de la Cafo pour avoir rassemblé les femmes Maliennes. Ce rassemblement des femmes maliennes est, selon lui,  une grande victoire car notre pays en a plus que jamais besoin. Convaincu de l’important rôle qu’elles peuvent jouer dans la stabilisation de notre pays, le maire a invité Mme Dembélé Oulematou et ses camarades à s’impliquer.

Avec un sourire de satisfaction, la présidente de la Coordination des associations féminines et ONGs Dembélé Oulematou Sow a, dans son discours, rendu hommage aux femmes battantes .Pour elle, vu l’important rôle que joue la Cafo dans l’amélioration des conditions de vie des femmes du Mali, son anniversaire doit être célébré avec éclat. La commissaire à la   commission vérité justice et réconciliation a aussi profité de l’occasion pour  rassurer  que le changement intervenu au sein de la Cafo n’est pas celui de la façade. La nouvelle équipe sera uniquement là pour la  noble cause des femmes. A l’en croire, son bureau travaillera à bras le corps pour le respect des droits de  femmes, la lutte contre les violences faites aux femmes ;  la formation et l’entreprenariat des femmes, l’amélioration des conditions de toutes les femmes du Mali partout où qu’elles soient.

Dembélé Oulematou Sow dénonce les souffrances des femmes

La présidente de la Cafo n’est pas passée par quatre chemins pour dénoncer les souffrances des femmes Maliennes. Pour elle, malgré leurs multiples combats, la femme est victime de nombreuses injustices dans la société. Cette injustice, la femme la subit dans presque tous les secteurs dans notre pays, à ses dires. Elle ne s’est pas tue sur la situation des femmes des zones rurales  dont elle a promis de se battre pour l’amélioration des conditions de vie. « La femme rurale sombre dans une précarité sans précédent, loin de vulgarisation et d’accès à l’équipement », déplore-t-elle. Elle ajoutera que la souffrance de la jeune fille est de trop dans notre pays mais doit et va prendre fin avec l’engagement de son bureau.

Par ailleurs, la présidence de la Cafo a demandé l’implication de la femme dans le processus de paix avant de   promettre  que les femmes ne resteront plus en marge dans la lutte pour la stabilisation et la quiétude dans notre pays. A ses dires, ce sont les femmes qui vont désormais coudre le tissu national comme le font dans leurs familles.  « Ce sont elles les mieux aptes à porter la mission de la reconstruction du tissu national, celle de la consolidation de l’unité nationale », martèle-t-elle. Pour elle, il est nécessaire d’impliquer les femmes dans le processus de paix pour une vraie réconciliation nationale. Avant de terminer, elle a  précisé  que les femmes ont besoin d’être protégées, accompagnées ,écoutées et associées à tous les processus nationaux.

Quant à l’honorable Moussa Diarra, président de la commission de la commission femme, de la famille et de l’enfant non moins parrain de la cérémonie, il a félicité la présidente de la Cafo  pour son combat  pour l’amélioration des conditions de vie de la femme Malienne. Pour lui, les femmes ne sont pas trompées en choisissant Mme Dembélé Oulematou Sow comme présidente de la Cafo. Il les a enfin rassurés de l’accompagnement de sa commission.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER