A vos cartes d’identité biométrique !

2

C’est désormais une réalité : La carte d’identité biométrique est disponible. Sa remise officielle aux citoyens a débuté, le mardi 11 avril dernier, à l’occasion de deux cérémonies simultanément organisées en communes IV et VI du District de Bamako. Ce document ultra sécurisé servira à la fois de carte d’identité et de carte d’électeur pour les consultations électorales à venir. Alors, à vos cartes biométriques ! 

En effet, les ministres en charge de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga et celui  de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général de Brigade Daoud Aly Mohammedine ont procédé au lancement officiel de cette vaste campagne de remise de la carte d’identité biométrique aux citoyens. D’autres membres du gouvernement ont assisté aux deux cérémonies qui se sont déroulées simultanément en C IV et VI du District de Bamako.

 Cette opération de distribution de la carte d’identité biométrique intervient six mois après un décret signé par le Président de la transition, colonel Assimi Goïta. Ce décret présidentiel institut et règlemente la carte nationale d’identité biométrique sécurisée.

L’opération en cours est d’une importance capitale car la nouvelle carte nationale biométrique servira de carte d’électeurs pour les prochaines élections. Aussi, elle jouera plusieurs fonctions : elle est l’unique document d’identification. Elle  remplace la carte Nina, la carte d’électeur, la carte d’identité classique et la carte consulaire. Elle est sécurisée, personnelle.

Pour cette première phase, tous les citoyens maliens âgés d’au moins 18 ans recevront leurs cartes d’identité nationales biométriques gracieusement offertes par l’État. Cependant, le renouvellement est payant ! Précision de taille : L’actuelle carte nationale d’identité reste valide, au maximum une année, après la délivrance des nouvelles cartes biométriques. Toutefois, ce délai peut être prorogé par un arrêté du ministre chargé de la Sécurité. Les anciennes cartes nationales d’identité et consulaires, et la carte Nina sont remises aux autorités compétentes lors de la délivrance de la nouvelle carte biométrique sécurisée.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale a précisé que la carte nationale d’identité biométrique sécurisée répond à quatre intérêts. Premièrement, grâce aux éléments de sécurité que comporte ce précieux document, il permettra d’éviter la falsification de nos documents d’identification. Le deuxième intérêt, dira le colonel Abdoulaye Maïga, est que cette carte tient lieu de carte d’électeur. À ce propos, il a précisé qu’elle permettra de prévenir la fraude électorale.

 

Réduire les dépenses de l’Etat…

Le ministre d’État dira que le troisième intérêt du document tient au fait qu’il permet de réduire substantiellement les dépenses de l’État conformément aux recommandations des Assises nationales de la refondation (ANR). «Aujourd’hui, avec la carte nationale d’identité biométrique sécurisée, disparaitront la carte Nina et la carte d’électeur, ce qui permettra à l’État de réduire les dépenses», a indiqué le ministre Maïga qui a ajouté que le quatrième intérêt est très symbolique en ce sens que le Mali rejoint les autres États dans la région dans l’utilisation de la carte nationale d’identité biométrique sécurisée.

Le colonel Abdoulaye Maïga a  déclaré que le défaut de mise à jour des informations dans la base de données Ravec n’empêche pas nos compatriotes d’avoir leur carte biométrique. Il a invité les populations à retirer leurs pièces.

Il faut préciser que la remise de ce document est gratuite, le ministre d’état a appelé à dénoncer systématiquement les actes «délictueux» qui peuvent entacher le bon déroulement du processus en cours.

Au même moment, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Daoud Aly Mohammedine a également procédé au lancement du retrait de la CNIBS sur la Rive droite de la capitale, au commissariat de police de Sogoniko… : «Nous sommes passés par plusieurs processus avant d’être là aujourd’hui. Je suis rassuré par ce processus de retrait qui va se poursuivre de façon normale. Nous souhaitons que chaque citoyen dispose dans un avenir très proche de sa carte d’identité nationale biométrique sécurisée », a déclaré le général Daoud. Il a aussi rassuré sur la sécurité autour du retrait de la carte qui est individuel, « le retrait se fait à partir de deux modes : la reconnaissance faciale et l’empreinte. Cette carte a une durée de validité de 5 ans », a-t-il précisé.

M Sanago

M Sylla

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here