Assises nationales de la refondation : ” Une aubaine pour instaurer entre les Maliens un dialogue franc, direct et fécond”, dixit Assimi Goïta

0

En prélude au démarrage des assises nationales débutées le samedi dernier au niveau local, le Président de la Transition s’est adressé à la Nation pour appeler les Maliens à participer à cette grande rencontre capitale qui demeure une aubaine pour instaurer entre toutes les filles et tous les fils du pays un dialogue franc, direct et fécond. Une occasion pour les Maliens de s’exprimer en toute liberté, sans tabou et sans exclusive.

Le président de la Transition, le Colonel AssimiGoïta s’est adressé à la nation le jeudi dernier dans un discours radiotélévisé. Pour l’occasion, il a appelé les Maliens, toutes tendances confondues à prendre part aux Assises Nationales de la Refondation. Dans son adresse, le Colonel Assimi Goïta a mis l’accent sur les épreuves douloureuses du moment qui est en train de resserrer l’étau de l’insécurité autour de nos paisibles populations. Aux yeux du président de la Transition, ces actes criminels, contraires à toute logique de respect des droits humains, ne sont en réalité, que des signes de désespoir et de décadence des forces du mal face à la volonté affirmée des Maliens et des autorités, pour jeter les bases d’une nation équitable, soucieuse du respect de la place qui revient à tous et à chacun. Cela, en faisant référence aux évènements douloureux intervenus à Songho, à Bandiagara. Pour y remédier, il faut un engagement, la mobilisation et les contributions du peuple malien, le rééquipement et la montée en puissance de l’Armée seraient illusoires.

Il y a de cela quelques mois, le Conseil national de Transition validait le Programme d’action gouvernemental dans lequel est consignée la tenue des Assises nationales de la Refondation. Aujourd’hui, a souligné le Colonel Assimi Goïta, l’heure est enfin arrivée d’y faire face avec détermination et sur fond d’amour ardent de la Patrie. Des Assises nationales de la Refondation de l’État du Mali qui constitueront un moment privilégié d’examen collectif de conscience et de prospective, un événement précurseur du processus de renaissance du pays.

”C’est l’occasion rêvée de suspendre les clivages politiques, sociaux et idéologiques, pour créer une dynamique novatrice de mobilisation sociale autour des idéaux historiques de la nation malienne. C’est également l’opportunité de focaliser toutes nos énergies et nos intelligences sur le devenir de notre chère Patrie qui en a vraiment besoin”, a martelé le président de la Transition.

Avant de poursuivre : ”Les Assises nationales de la Refondation, qui s’engagent ce samedi 11 décembre et se terminent le jeudi 30 décembre 2021, sont une aubaine pour instaurer entre toutes les filles et tous les fils de ce pays un dialogue franc, direct et fécond, afin d’atténuer les querelles infécondes qui tendent à miner le processus de Transition en cours et nuire à l’espoir de renaissance du peuple malien, pourtant épris de paix et de justice, mais particulièrement attaché à ses valeurs”.

La tenue des consultations avec les acteurs sociaux et politiques en mesure de décrisper le climat sociopolitique et la mise en place du Panel des hautes personnalités en charge de 1’organisation des Assises nationales de la Refondation ont pour but de fédérer plus d’énergies positives autour du processus historique que constituent ces Assises, porteuses du flambeau d’un lendemain meilleur pour notre pays.

Au cours des Assises nationales de la Refondation de l’État, il s’agira pour le peuple, de s’exprimer en toute liberté, sans tabou et sans exclusive, suivant les règles sacrosaintes du dialogue et qui sous-tendent l’écoute mutuelle. Cela, pour la légitimité des recommandations qui sortiront de ce débat national mais aussi de la nécessaire adhésion du peuple tout entier pour assumer, accompagner, entreprendre par la suite pour l’avènement du nouveau visage de l’État malien.

La réussite de cet évènement hautement important pour le devenir du Mali, se mesurera à l’aune des propositions fortes et pertinentes qui en sortiront et qui aideront à la conduite stratégique de la gouvernance globale de notre pays, en harmonie avec le voisinage immédiat et l’environnement international.

Le concept de ”Mali-Kura” souhaité par l’ensemble du Peuple malien a ses exigences. Vouloir changer le Mali équivaut à changer tout d’abord le Malien lui-même. D’où la nécessité d’une transformation fondamentale des mentalités et des comportements. C’est pourquoi, le président de la Transition, dans son adresse, a invité les Maliens au renforcement obligatoire de l’éducation familiale, formelle et non formelle, ainsi que par l’instruction civique.

Ainsi, les Assises nationales de la Refondation sont une occasion exceptionnelle pour les Maliens de s’interroger sur le type de citoyens que nous voulons être, les valeurs sociétales endogènes que nous voulons accroître et promouvoir, le type de Mali-kuraque nous voulons bâtir, le type de leaders dont nous avons besoin pour construire et conduire le Mali nouveau.

S’adressant aux membres du Panel des hautes personnalités et de la Commission nationale d’organisation des Assises, le président Goïta leur a invité au respect de la dignité humaine et à la convivialité, gages d’une réconciliation nationale résolument tournée vers l’avenir.

”L’espoir étant toujours permis, faites en sorte que vous soyez cette passerelle qui conduira le Peuple malien à ses aspirations profondes de refondation”, a-t-il conclu.

 

Youssouf SANGARÉ

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here