Atelier d’échanges sur la stratégie nationale de désarmement, de démobilisation et de réintégration au Mali

0

L’Ecole de Maintien de la Paix Me Alioune Blondin Bèye a abrité le mercredi 11 novembre 2015 un atelier  d’échanges sur la stratégie nationale de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR) au Mali. C’était sous la présidence de M. Hamadoun Konaté, ministre en charge de la Reconstruction du Nord, représentant son homologue de la Défense et des Anciens Combattants. Ainsi, dans son bref rappel du contexte qui a conduit à l’événement du jour, le ministre Konaté dira que c’est sur instruction du PM que son homologue de la Défense a reçu mandat d’élaborer un document de stratégie nationale de DDR. Une tâche qui s’inscrit en droite ligne de la stratégie de stabilisation du pays. L’objectif de l’atelier était de soumettre aux participants de la CMA, de la Plateforme, aux chefs d’états-majors et directeurs de service le programme national de DDR dans sa conception, ses objectifs et les procédés de mise en œuvre, tout en préservant les intérêts fondamentaux et les objectifs majeurs de sécurité et de stabilité du Mali. Ainsi, l’atelier a offert l’opportunité à toutes les parties signataires de l’Accord de Paix de Bamako, impliquées dans le processus de DDR d’y apporter leurs contributions.

 

La Commission de crise des agences de voyage sur la bousculade de Mina face à la Presse

Les responsables de la Commission de crise des agences de voyage maliennes mise en place à la suite de la bousculade de Mina étaient face à la Presse le jeudi 12 novembre 2015 au Centre Islamique de Hamdallaye. C’était pour présenter leur rapport d’activités. Ainsi, parlant des victimes, coté malien, lesdits responsables indiqueront qu’entre le 24 septembre et le 28 octobre 2015, le bilan est de 308 décès, 64 disparus et 3 hospitalisés. Il faut souligner que pour des contraintes de visa, la Commission a suspendu ses travaux à la Mecque le 28 octobre 2015 et qu’une équipe doit retourner au plus tard le vendredi 20 novembre 2015 pour poursuivre les recherches des disparus. Le travail de ladite Commission a permis de fournir les premières statistiques communiquées par le Gouvernement qui selon ses responsables a non seulement trainé dans la diffusion de ces données mais aussi n’a pas donné le bilan réel. L’autre hic est que les responsables de la filière gouvernementale sont rentrés depuis le 3 octobre 2015 avant que les travaux de recherche et d’identification ne soient terminés. Ainsi, après le départ de la délégation gouvernementale, la Commission s’est réorganisée pour mettre en place trois sous-commissions, à savoir la première pour l’identification des corps, la deuxième consacrée aux hôpitaux et la troisième dédiée à la gestion administrative. Il a été aussi créé une page Facebook dénommée crisemina Mali.

 

DEBAT AUTOUR DU MANAGEMENT DE LA QUALITE DANS LES BANQUES ET BTP

En vue de permettre aux consommateurs d’avoir les produits et les services de qualité, l’Association Malienne de Qualité (AMAQ) avec le soutien financier de ses partenaires a organisé les 10, 11 et 12 novembre dernier dans la salle Balla Moussa Keita du CICB, la 11ème édition  de la journée malienne de qualité. C’était sur le thème : « Management de la qualité dans les banques et BTP ». La cérémonie d’ouverture placée sous l’égide de Mme Oumou Coulibaly, représentante du ministre du Commerce et de l’Industrie s’est déroulée en présence d’Abdrahamane Dembélé, président de l’Association Malienne de Qualité et plusieurs autres personnalités. Pendant 3 jours, les experts venus du secteur public, privé et de la société civile ont expliqué aux participants les notions de management de la qualité. Cette session d’échanges entre le monde des experts et celui des entreprises a été l’occasion pour eux d’évoquer toutes les problématiques de la qualité des produits et services au Mali. Cette rencontre aura permis aux différents participants d’en tirer une belle leçon du management de la qualité.  L’implantation et le développement de Management de la qualité constituent pour notre pays un défi majeur.

PARTAGER