CANAM : Une augmentation budgétaire de 7,42% en 2019

0

La 18ème session du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie s’est déroulée ce mardi  26 février 2019 au Patronat du Mali. À l’issue de la rencontre, les administrateurs ont félicité tous les acteurs impliqués dans la réussite des avancées majeures en termes de sécurité sociale.

 

Après ses mots de remerciement, le président du conseil d’administration a tout d’abord indiqué que la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), responsable de la gestion du régime d’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), à l’instar des autres institutions de sécurité sociale, contribue à l’atteinte de l’objectif stratégique N°9 du Plan décennal de développement sanitaire et social (PDDSS 2014-2023), à savoir le développement d’un système de financement permettant une meilleure mobilisation et utilisation des ressources financières pour la santé, une meilleure accessibilité aux services de santé et qui incitent les prestataires et les utilisateurs à être plus efficients.

A ce propos, il a poursuivi qu’au titre de l’année 2019, les principales grandes actions de la CANAM proposées par la direction de la structure  portent sur : la poursuite de la mise en œuvre du système d’information intégré biométrique et son arrimage avec les autres catégories sociales dans le cadre du RAMU; la poursuite de la campagne d’enrôlement biométrique et le renforcement des opérations d’immatriculation de proximité; la mise en œuvre des stratégies innovantes contribuant à l’amélioration des reversements des cotisations de l’AMO à la CANAM; l’amélioration du parcours de l’assuré au sein des établissements conventionnés; la mise en place du système de management de la qualité en vue de la certification ISO 9001 version 2015; la poursuite de la mise en œuvre du plan de prévention et de lutte contre la fraude; la poursuite et le renforcement du partenariat avec la presse privée pour une meilleure synergie de communication autour de l’AMO; la poursuite de l’extension progressive de l’offre de soins à travers le conventionnement avec les prestataires de soins privés (polycliniques, cliniques, laboratoires, cabinets de soins…);
la poursuite du  renforcement  des capacités du personnel par la mise en œuvre du plan de formation; la mise en œuvre du plan de relance et de renforcement des prestations de l’assurance maladie au sein  des centres de santé communautaire conventionnés par la CANAM; l’amélioration du cadre de travail du personnel de la Caisse nationale d’assurance maladie par la construction de son siège; l’extension  progressive de l’assurance maladie à toute la population  à travers le Régime de l’Assurance Maladie Universelle  institué par la loi  N°2018-074 du 31 décembre 2018. L’approche de planification adoptée pour le programme proposé est celle de la Gestion axée sur les résultats (GAR) adoptée dans le cadre du Plan décennal de développement sanitaire et social (PDDSS).
Ainsi, les activités programmées s’articulent autour de trois résultats stratégiques (RS) qui sont: la gestion financière du secteur est améliorée; la couverture des populations par les systèmes de protection sociale a augmenté; les organisations de l’économie sociale et solidaire sont plus performantes.
Le projet de budget, toutes sources de financement confondues, se chiffre en recettes et en dépenses pour l’exercice 2019 à la somme de soixante un milliards deux cent trente-neuf millions de francs CFA (61 239 000 000 FCFA) contre cinquante-sept milliards onze millions cinq cent mille francs CFA
(57 011 500 000 FCFA) en 2018, soit une progression de 7,42%. En ce qui concerne les dépenses, il a martelé qu’elles comprennent trois rubriques à savoir: les dépenses techniques, les dépenses d’investissements et d’équipements et les dépenses de fonctionnement.

Selon le PCA, les dépenses techniques  se chiffrent à 46 164 736 222 FCFA, soit  75,38% des dépenses totales contre un montant de  37 301 313 271 FCFA en 2018, soit une augmentation de 23,76%.
Quant aux dépenses d’investissement et d’équipement couvrant l’acquisition de logiciels, les frais d’études et du plan de construction du siège de la CANAM et l’acquisition de matériels techniques, elles se chiffrent à 1 460 741 458 FCFA, soit 2,39% des dépenses totales, contre 7 146 891 667 FCFA, soit une baisse de 79,56%. Et pour les dépenses de fonctionnement, elles se chiffrent à 13 613 522 320 FCFA en 2019, soit 22,23% des dépenses totales, contre 12 563 295 062 FCFA en 2018, soit une hausse de 8,36%. Les frais de personnel, les autres services consommés et les matières et fournitures consommées constituent l’essentiel de ces dépenses.
Par ailleurs, il a mentionné qu’il faut se féliciter de l’augmentation régulière des recettes au titre de l’AMO. Force est de reconnaître cependant la montée à charge plus que proportionnelle des dépenses techniques et autres dépenses au regard des sollicitations accrues des assurés quant à la consommation des services. Ceci exigera d’eux des mesures fortes pour assurer sans cesse une bonne santé financière de notre régime au cours des années à venir.

A l’en croire, cette rencontre sera une occasion d’évaluer les points suivants: le procès-verbal de la 17ème session ordinaire; le procès-verbal de la 6ème  session extraordinaire ;
l’état de mise en œuvre des recommandations de la 17ème  session ordinaire; l’état de mise en œuvre des recommandations de la 6ème  session extraordinaire; l’examen et l’adoption du programme d’activités 2019; l’examen et l’adoption du budget 2019; les questions diverses.
Et en conclusion, il a invité les administrateurs à analyser sans complaisance et avec la plus grande attention ces différents documents afin d’aboutir à des propositions de solutions correctrices  dont la mise en œuvre va permettre à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, en partenariat avec les Organismes gestionnaires délégués, d’améliorer davantage les performances et le fonctionnement du régime de l’Assurance maladie obligatoire d’une part, tout en veillant au démarrage progressif du régime de l’Assurance maladie universelle d’autre part.

Adama TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here