Diawara Aissata Touré dite Lady : “IBK est notre candidat à l’élection présidentielle”

13

Le samedi 23 février 2018, s’est tenue dans la salle de basket-ball du stade de 26-Mars un évènement grandiose en faveur d’une meilleure appropriation du concept de la réconciliation nationale par l’opinion nationale en général et l’implication des femmes en particulier pour toutes les questions liées à la paix et à la cohésion sociale. L’occasion a été mise à profit pour inviter le président IBK à briguer un second mandat. L’initiative est de l’Association des femmes en actions pour leur épanouissement (AFAE) dont la présidente n’est autre que Mme Diawara Aïssata Touré dite Lady.

 Pour la circonstance, des milliers de femmes et de jeunes ont effectué le déplacement. Étaient également au rendez-vous, plusieurs membres du parti RPM car, rappelons-le, Mme Diawara Aïssata dite Lady est présidente des femmes du parti au pouvoir.

Selon la responsable des femmes du parti RPM, leur meeting résulte de leur détermination à revendiquer les actions du gouvernement sous le leadership d’Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République, convaincues des efforts faits par le chef de l’Etat pour endiguer l’insécurité dans notre pays.

Selon la présidente Lady, 2018 est une année chargée de défis pour les femmes politiques. Car c’est une année électoral dans un contexte de crise sécuritaire. “Il nous faut renforcer notre engagement politique. Nous sommes convaincues qu’El hadj Ibrahim Kéita mérite de poursuivre les efforts qu’il a déployés jusque-là, avec foi et désintéressement, pour la reconstruction du Mali et la réconciliation des Maliennes et Maliens avec eux-mêmes et avec leurs institutions”, a-t-elle martelé.

Pour elle, les femmes doivent retrouver leur rôle de ciment de la société. “C’est nous les femmes qui pouvons réconcilier durablement les fils de notre pays. Les instruments de gestion des conflits et différends de notre pays portent tous les empreintes des femmes. Alors, le temps est venu de les sortir et d’en faire usage pour que nous nous retrouvions pour reconstruire notre pays. Pour cela, chères sœurs, nous pensons et sommes convaincues qu’El hadj Ibrahim Boubacar Kéita est le candidat, notre candidat pour l’élection présidentielle de juillet 2018”.

Des femmes ayant perdu leurs époux sur le champ d’honneur ont reçu des dons des mains de la présidente des femmes du RPM.

Drissa Kantao

 Diawara Aissata Touré dite Lady : "IBK est notre candidat à l’élection présidentielle"

Le discours intégrale de madame Diawara Aissata Hamata TOURE dite Lady, Présidente du BN-UF-RPM

 Bamako, le 23 février 2018

 Mr le Maire de la Commune 6,

Mr le chef de quartier de Yirimadio,

Camarade Président du Parti,

Camarades membres du BPN,

Camarades membres du BN-UJ

Camarades membres du BN-UF

Honorables députés,

Permettez-moi de commencer par vous saluer « Salam alaiykoum » et vous souhaiter la bienvenue à notre meeting que nous demandons à Allah (swt) de bénir et de bénir toute personne qui a répondu à notre appel.

Notre appel est celui des femmes à l’adresse, non seulement des militantes du parti, mais à l’endroit de toutes les femmes du Mali.

 

Chères femmes, chères sœurs,

Le rôle de la femme n’est pas méconnu au Mali où l’on a coutume de dire que « derrière chaque homme se cache une femme ». Nous n’avons pas besoin de revendiquer ce rôle, nous l’incarnons. Tout notre parcours de femme est marqué du sceau de ce rôle de la société. Il n’est point réducteur. Il est le signal, pour les personnes qui savent déchiffrer les messages de leurs propres sociétés, que la femme est au début et à la fin de tout processus humain dans notre société.

Chères sœurs,

Responsables des quartiers,

Ce rôle fait partie de notre approche au quotidien.

C’est ce qui explique aussi l’organisation de ce meeting de sensibilisation, d’information et d’action.

Ces derniers temps, nous constatons que notre société prend des coups de toute part. L’on a l’impression que nous avons réinventé une nouvelle société. Que de crimes passionnels ! Que de violences ! Que d’attaques personnelles mal placées ! Que de harcèlements ! Que d’injures ! Sommes-nous dans les mêmes familles ? Sommes-nous dans le même pays ?

 

Chères sœurs,

Vous me permettrez de demander une minute de silence à la mémoire de toutes ces femmes tombées sous le coup de la violence, sous toutes ces formes.

(Observer la minute de silence. Je vous remercie.)

Chères sœurs,

Ces violences nous interpellent en tant que pilier principal de la cellule familiale. Elles interpellent la famille comme le premier centre d’éducation de l’enfant avant qu’il découvre la rue, l’école et la vie professionnelle.

Il est alors grand temps que nous consacrions l’essentiel de nos efforts à l’éducation de nos enfants. Si nous ne le faisons pas, nous pourrions être les premières victimes car la violence est aveugle. Aucune âme ne succombe quelque part sans que nous le ressentions au plus profond de nous car nous sommes profondément attachées au respect de la vie comme premier droit fondamental inscrit dans notre idéologie politique de la démocratie sociale. Oui, chères sœurs, notre engagement politique, conformément aux valeurs de solidarité, de liberté et de justice, ne nous permet pas de tolérer un grain de violence et de violation des droits fondamentaux dans notre pays.

Ainsi, nous appelons toutes les femmes du Mali à accorder la plus grande attention à l’encadrement de leurs enfants, à condamner la violence au quotidien et à orienter les enfants sur le chemin vertueux du respect, de la courtoisie et de l’engagement patriotique.

Chères soeurs,

A titre d’illustration, vous me permettrez de signaler que nous disposons d’une stratégie nationale assortie d’un plan d’actions que nous avons déjà commencé à mettre en œuvre. Nous avons initié un programme de formation des formatrices et réalisé les étapes de Bamako et Ségou et comptons boucler la dernière étape, celle de Gao que nous n’avons pas pu réaliser pour des raisons d’insécurité.

Notre rencontre de cet après-midi s’inscrit aussi dans la réalisation de notre plan d’actions car nous y avons prévu des activités de mobilisation et de sensibilisation des femmes.

Mais notre meeting s’inscrit aussi dans notre détermination à revendiquer les actions du Gouvernement sous le leadership de Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, Chef de l’Etat.

 

Chères Soeurs,

Nous, femmes, sommes convaincues des efforts faits par Elhadj Ibrahim Boubacar Keita pour endiguer l’insécurité dans notre pays.

Aujourd’hui, nous pouvons dire haut et fort, Alhamdoullillah. Le Mali se relève. Le Mali retrouve sa place dans le concert des nations qui comptent. Le Mali mène la lutte contre l’insécurité et le terrorisme comme peuvent l’illustrer les résultats du mandat du Président Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA à la tête du G5Sahel. Aujourd’hui, une réunion de mobilisation de fonds en faveur de cette force conjointe se tient à Bruxelles.

Nous lui devons reconnaissance, le soutenons et le soutiendrons

Mes chères sœurs,

En tant que femmes, ne devrions pas nous réjouir des dispositifs de prise en charge des familles de nos soldats tombés sur le champ de l’honneur ?

Permettez-moi encore de vous demander une minute de silence à la mémoire de nos vaillants soldats, encourager et soutenir ceux qui mènent le combat, toutes les heures et tous les jours contre l’ennemi invisible !

(Observer la minute… Je vous remercie.

 

 

Chères sœurs,

Chères femmes,

Ici encore, l’appel des plus hautes autorités contre l’insécurité doit être suivi d’acte et d’actions. Oui, elles ont besoin de l’accompagnement des femmes, des familles. Nos forces de défense et de sécurité appuyées par des forces amies font face à une menace asymétrique et ont besoin de notre soutien et de notre accompagnement. Nous en appelons aux femmes de refuser toute couverture ou protection à toute personne qui combat le Mali en s’attaquant aux symboles de l’Etat et en posant des engins explosifs improvisés. Ces comportements ont déjà fait assez de victimes, et nous femmes avec nos enfants sommes les plus nombreux.

Mes chères sœurs,

Les femmes constituent la majorité du pays. Le Gouvernement a pris des mesures en faveur du soutien à la participation politique des femmes. La Loi N° 2015-052 du 18 décembre 2015 « instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives » est le résultat de la lutte des femmes. Là aussi nous disons merci à notre Président Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA. Mais nous n’oublions pas non plus notre camarade, notre sœur SANGARE Oumou BA pour ce résultat à cause duquel nous avons aujourd’hui plus de conseillères communales. Notre combat va se poursuivre et s’intensifier pour que nous ayons plus de femmes nommées et élues. Applaudissez Oumou !

Dans ce sens, nous en appelons aux femmes pour s’approprier ladite loi et veiller à sa traduction en acte concret dans les attitudes quotidiennes des décideurs politiques.

Nous appelons aussi les femmes à adhérer aux partis politiques, pour  défendre les valeurs chères à notre société. Il s’agit de la solidarité, de la liberté et de la justice.

Mes chères sœurs,

2018 est une année chargée de défis pour nous femmes politiques. Elle est une année électorale dans un contexte de crise sécuritaire. Il nous faut renforcer notre engagement politique. Nous sommes convaincues qu’Elhadj Ibrahim KEITA mérite de poursuivre les efforts qu’il a déployés jusque-là, avec foi et désintéressement, pour la reconstruction du Mali et la réconciliation des Maliennes et Maliens avec eux-mêmes et avec leurs institutions.

Oui, mes sœurs, là aussi nous sommes interpellées. Nous devons retrouver notre rôle de ciment de la société. C’est nous les femmes qui pouvons réconcilier durablement les fils de notre pays. Les instruments de gestion des conflits et différends de notre pays portent tous les empreintes des femmes. Alors, le temps est venu de les sortir et d’en faire usage pour que nous nous retrouvions pour reconstruire notre pays.

Pour cela, chères sœurs, nous pensons et sommes convaincues qu’Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA est le candidat, notre candidat pour l’élection présidentielle de juillet 2018. Ou bien ? ou bien mes sœurs ?

Si vous êtes d’accord avec moi, alors levez-vous et appelons à la candidature d’IBK.

Vive les femmes !

Vive le Mali !

Je vous remercie.

Diawara Aissata Hamata TOURE dite Lady

Présidente du BN-UF-RPM

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. La SecTF1/Bouygues cherche a dénigrer le mouvement des gilets jaunes en disant que c’est une secte qui cherche son gourou alors que c’est ceux qui ont dit ça (la $e¢TF1) qui l’est!

  2. La parole n’est que la parole mais la force réside dans l’action madame si vôtre idéalisme est la meilleure d’aller vers de l’avant quel soit ainsi . Je vous encourage rien ne vos qu’une nation solide

  3. Cher présidente, n’écoutons pas les jaloux… Nous savons qui ils sont. Avançons seulement

  4. Binette, Blanche, Moh, Mouna, Sissoko, Maiga une même personne idiote qui se repète avec differents pseudos pour faire la pub de cette madame Diawara.
    Madame Diawara, si pour vous la corruption généralisée, les milliards dilapidés, le détournement de l’argent public, l’enrichissement illicite, le tripatouillage des marchés publics, l’avion, les voyages incessants, les folies de Karim, le manque d’eau potable dans la péripherie de bamako, l’affaissement de l’éducation nationale, les ordures à Bamako etc sont des efforts, alors, nous prions IBK d’aller se reposer après un tels efforts Dantesque.
    Ne faites pas semblant de ne pas voir la colère du peuple trahi. Elle peut être dévastatrice.
    Madame Diawara, ne foulez pas votre dignité par terre pour quelques prébendes. Vous savez parfaitement que vous mentez à vous même.
    Le mandat d’IBK est une catastrophe. Tout le Mali est au courant.
    Aucun discours, aucun louange, aucune élucubration ne pourra cacher cette catastrophe.

    • Sômâ
      “Madame Diawara, (…) Vous savez parfaitement que vous mentez à vous même.
      Le mandat d’IBK est une catastrophe. Tout le Mali est au courant.
      Aucun discours, aucun louange, aucune élucubration ne pourra cacher cette catastrophe.”

      Merci mon frère, ton commentaire est un véritable modèle en terme de lucidité et de concision !

      Et quand tu dis très justement à cette dame “tout le Mali est au courant”, tu pourrais même rajouter que TOUT “L’INTERNATIONAL” AUSSI, tant tous les partenaires occidentaux comme tous nos pays voisins de la sous-region n’attendent plus que le départ de ce corrompu bon à rien !!!

      • PS: Du reste, ce n’est pas pour rien que vu la “quasi-certitude” de déculottée d’ibk pour son supposé 2eme mandat, Koulouba EN est réduit à renvoyer à nouveau sur le net des “pintades”, à savoir des supporters fictifs! (Entre autres Fakrou Bouare dit FB, SangaKoné)

  5. comrades this is excellent example of a condition over decades if not centuries trained into people of Mali we hope to untrain people of Mali of possessing. Maybe to get such endorsements IBK is subjecting women of Mali to extortion, duress or/plus bribes. Thereto IBK get leaders among women of Mali to pledge their support.
    In examining people of Mali recent history it is clear to a reasonable person that many citizens have been trained to accepting incompetent leadership as being honorable plus worthy of continuing to lead. In short citizens have been taught to betray themselves to help incompetent leaders stay in power so that those incompetent leaders may satisfy their greed plus greed of their European masters.
    Is this what IBK do?
    However , last two youthful plus mature generations do not find this condition acceptable plus pledge themselves to removing incompetent sycophant greedy Elders such as IBK from positions of power no matter how much IBK European masters seek to keep IBK in power plus people of Mali in poverty plus perpetual misery.
    Young people of Mali have chosen Moussa Coulibaly as man to lead people of Mali to “oasis” of Perpetual World Class Modern Living.
    Moussa Coulibaly without oppressive ways of IBK will in steps plus stages timely get people of Mali to Perpetual World Class Modern Living.
    As Elder IBK should know that Mali will not develop as it should without ingenuity. Ingenuity do not prevail where oppression is present plus benefits of ingenuity in undeveloped nation such as Mali outweigh use of oppression by hundreds of times over.
    Oppression in this fast paced world is way of incompetent Elder fools. Oppression have no useful place in Mali we desire.

    MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI 2018
    Patriotic Movement Platform For Change

    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  6. Notre presidente est notre fierté et notre source d’inspiration. Nous t’aimons beaucoup Lady

  7. Bravo cher Présidente, nous sommes et resterons tous mobiliser derrière toi. Tu nous dit de sortir le jour, on va le faire. Tu nous demande sortir la nuit on va te suivre les yeux fermer.

  8. Madame Diawara est une femme qui incarne la responsabilité. En plus d’être inteligente, elle est batante et devoué pour le mali. Courage ma grande de valeur

  9. Voila une Dame de coeur qui aime se battre pour ses semblables. Walay je t’aime ma presidente

  10. Lady est une présidente exemplaire. Les femmes du parti RPM sont fier de toi

Comments are closed.