Edition 2021 de la Journée panafricaine des femmes au Mali : La Diaspora mise en honneur

0

La traditionnelle célébration de la journée panafricaine des femmes chaque 31 juillet de l’an, a été effectuée le samedi 31 juillet 2021 par le  ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille (MPFEF) et ses partenaires. Les festivités se sont déroulées dans la grande salle du Centre international de conférences de Bamako(CICB) sous la présidence de Mme Wadidié Founé Coulibaly.

Le Mali à l’instar d’autres pays africains, a commémoré la journée panafricaine du 31 juillet , journée symbolisant la noble lutte des femmes africaine pour leur émancipation . Si au niveau régional,  le thème retenu a été placé sous : ‘Inclusion financières des femmes : Défis et opportunités » ; le Mali pour sa part, a fêté sous le thème national «  Femmes et filières porteuses soutenues par la diaspora ». Un hommage à l’importante contribution de la  diaspora dans l’économie malienne.   Pour  la ministre de la MPFEF, Wadidié Founè Coulibaly : « le choix de ces thèmes n’est pas fortuit, ils visent à amplifier l’information, la sensibilisation et le plaidoyer autour de la décennie de l’inclusion financière et économique des femmes, 2020-2030  et  de la promotion des filières porteuses soutenues par la diaspora ».

Un apport de taille ressortie dans une consultation du  FIDA indiquant que les  transferts de fonds envoyés par la diaspora,  s’élèvent  à plus d’un milliard de dollars américain en 2017 soit plus de 7% du PIB.  La présente célébration  est donc le cadre idéal pour saluer leur mérite conforme aux idéaux des pionnières de la journée panafricaine symbole  de l’engagement  et de la bravoure des femmes africaines.

Dans son intervention,  la Vice-présidente de l’Organisation panafricaine des femmes (OPF), Diallo Kama Sakiliba, a tenu à préciser que   le rôle de l’OPF n’est pas  seulement historique.  Mais qu’elle continuait à rester active  sur le terrain comme  le témoignent ses multiples acquis  à travers le continent. A ce tire, on peut citer les jardins d’enfants, les centres socio-éducatifs, les centres de lutte contre les violences faites aux femmes, les centres d’information sur les droits de la femme et de la fille, des centres d’éducations  et d’alphabétisations

La ministre de la femme, Mme Wadidié Founé Coulibaly,  a profité de l’occasion pour  inviter les femmes  à faire  front commun  pour relever les défis de l’autonomisation de la femme  et de l’émergence du pays.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here