Forum régional sur la gouvernance de la sécurité dans le Liptako-Gourma

0

Le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité Genève (DCAF) en collaboration avec Caïcedrat Group Think Tank indépendant et panafricain a organisé le samedi 20 février 2021 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako un «  Forum sous–régional sur la gouvernance de la sécurité dans la région de Liptako-Gourma »

maliweb.net – Ce  panel de haut niveau était modéré par Serge Daniel Gbogbohoudada  éminent écrivain journaliste avec comme  invités le  Dr Badié Hima, directeur résident senior NDI, l’ancien ministre homme  du Burkina Faso, Ouedraogo Ablassé homme politique,  et Seydou Mamadou Coulibaly  ingénieur et entrepreneur,  promoteur de CIRA-Mali.

Serge Daniel Gbogbohoudada dont les débats ne sont plus à présenter au public, a animé son plateau durant des heures avec des panelistes venant du Niger, Burkina- Faso et  Mali, fins connaisseurs de la région du Liptako-Gourma. Ils ont diagnostiqué  les causes sous-jacentes de l’insécurité qui prévaut dans ces zones, une insécurité grandissante au-fil des ans dont on peine à y trouver résolution définitive.  Etablissant  l’étroit lien entre la sécurité et le développement  et la bonne gouvernance, il ressort l’absolue  nécessité  de coordonner les actions  pour faire front à cette insécurité incrustée depuis des décennies dans ces régions.

La crise sécuritaire est symptomatique à la faillite de l’Etat  a fait savoir Monsieur Coulibaly, une faillite caractérisée par  la  mauvaise gouvernance de nos Etats véritable  catalyseur de  cette insécurité croissante. En effet, l’appauvrissement des populations,  une jeunesse en manque de repère, désœuvrée, est  vite enrôlée par les groupes  armés. D’où l’importance pour nos gouvernements de garantir la sécurité humaine.

Les pistes de solutions proposées sont entre autres la mutualisation des moyens et la mise en commun des stratégies de nos pays ( Mali, Burkina –Faso et le Niger)  pour avoir des résultats efficaces ; revoir la gouvernance locale en  impliquant les populations  en  veillant  à l’inclusion du genre  aux différents processus ;  adopter  une approche holistique ;  et ouvrir un dialogue franc , à nos Etats d’appliquer  des    pratiques de bonne gouvernance démocratique.

Rappelons que ce forum a bénéficié de l’accompagnement du Royaume du Danemark et il vise à informer et sensibiliser les acteurs sur les enjeux et défis auxquels les Etats du Liptako-Gourma sont confrontés en édifiant sur le rôle des acteurs sécuritaires pour répondre aux attentes des populations.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here