Migration et libre circulation des personnes et de leurs biens : Les hommes de médias en formation pour mieux communiquer sur la question

0

Outiller les hommes de médias et les acteurs de la société civile malienne dans le domaine de la migration et développement et de la libre circulation dans l’espace CEDEAO afin de renforcer leur capacité sur la question et qu’ils sensibilisent à leur tour les populations cibles, sont entre autres les objectifs de cette formation de trois jours qui a ouvert ses portes le jeudi 26 août 2021. Cette formation est initiée par le projet d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et de promotion de la libre circulation dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ledit projet est financé par l’Union Européenne et la coopération espagnole. Il compte associer les hommes de médis et les organisations de la société civile pour gagner le combat.

Les routes migratoires sont semées d’embuches. Cette impraticabilité est perceptible à tout point de vue eu égard à l’état de vulnérabilité dans lequel vivent les migrants au quotidien. Les causes qui poussent les jeunes africains à ficeler les bagages pour essayer de braver le Sahara et les fils de fer barbelés des enclaves Espagnoles de Ceuta et Melilla ainsi que d’autres portes d’entrées sur le territoire européen sont multiples, mais une bonne sensibilisation peut venir à bout d’eux et leur permettre de voir la réalité qu’ils ignorent le plus souvent.

A l’ouverture des travaux, Lanceni Konaté du projet d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et de promotion de la libre circulation dans l’espace CEDEAO a signalé que le but de la présente formation est de permettre aux hommes et femmes de médias et aux personnels des Organisations de la société civile de discuter avec les experts sur la question migratoire et les défis de la libre circulation dans l’espace CEDEAO. Il a aussi indiqué que la formation sera un cadre de déconstruction de préjugés grâce à la fourniture d’informations fiables. « Elle servira à renforcer les capacités des participants sur les questions de migration et de promotion de la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO », a-t-il précisé. Par ailleurs, il a informé que le projet a commencé ses activités depuis 2018 et qu’ils ont atteint des résultats encourageants en sensibilisant plus de 300 migrants, 120 forces de l’ordre ainsi que des transporteurs. Kany Keita, la chargée de communication du projet, a fait savoir que la communication est un vecteur déterminant dans la sensibilisation, d’où l’initiation de ces formations à l’endroit des hommes et femmes de médias, ainsi que des acteurs de la société civile malienne.

Durant trois jours, les experts sur la question migratoire éclaireront la lanterne des journalistes et des acteurs de la société civile malienne afin qu’ils sensibilisent la population pour gagner le combat contre la migration irrégulière ainsi que sur la libre circulation des personnes et de leurs biens dans l’espace CEDEAO.

Moussa Samba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here