Mises en œuvre de PONAM : Une centaine de femmes rapatriées de la Centrafrique formées et équipées

0

Le Centre d’information et de gestion des migrants (Cigem) a abrité vendredi dernier la cérémonie de remise de kits à 100 femmes rapatriées de la République centrafricaine aux termes d’une formation de 2 semaines en agroalimentaire. La cérémonie était présidée par le ministre des Maliens de l’extérieur, Dr. Abdourhamane Sylla, en présence de plusieurs cadres de son département.

 Concrétisant la Politique nationale de migration (Ponam), le ministère des Maliens de l’extérieur a organisé une formation de 2 semaines en agroalimentaire à l’intention d’une centaine de femmes rapatriées de la République de Centrafrique. Il les a dotées de matériels indispensables pour la mise en pratique de la connaissance acquise.

D’un coût de plus 40 millions de F CFA, le but de cette formation était de faciliter et favoriser une meilleure réinsertion de ces rapatriées. Elle est la preuve de l’engagement des autorités à suivre leur dynamique dans la mise en œuvre de la Ponam. “Le gouvernement de la République du Mali, à travers le ministère des Maliens de l’extérieur, s’est engagé pour créer des conditions favorables au retour de nos compatriotes en situation de détresse”, a fait savoir le ministre Sylla.

Les 2 semaines de formation ont permis aux participantes de bénéficier des modules comme la transformation alimentaire, la bonne pratique d’hygiène, les équipements alimentaires, la nutrition et les maladies nutritionnelles, le séchage par le soleil ou par le gaz, les techniques de production de sirops, de nectars, de confitures, le conditionnement et l’emballage des produits finis.

Pour mettre en pratique ces connaissances, le gouvernement, par le biais du ministère des Maliens de l’extérieur, a offert des équipements nécessaires pour la transformation de produits agricoles, de l’élevage et de la pêche.

La présidente de l’Association des femmes rapatriées de la Centrafrique, Djénéba Ndiaye, a saisi l’occasion pour rappeler l’importance de cette formation et invité les autorités à élargir ce genre de formation aux autres rapatriées. “Elle va nous aider à mieux nous installer au Mali. Je demande aux autorités d’élargir cette formation aux autres femmes rapatriées qui n’ont pas eu la chance d’être parmi les premières formées”, a-t-elle réitéré.

Le ministre Sylla a assuré les bénéficiaires de l’accompagnement du département et promis de suivre l’action des femmes formées.

La Ponam vise à préparer et à accompagner le retour volontaire ; à mettre en place un service d’accompagnement technique de qualité ; à mettre en place un mécanisme d’accompagnement financier ; à appuyer la conception de projets de réinsertion du profit des migrants de retour et à assurer un appui conseil à la mise en œuvre des projets.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER