Projet« Informations et sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et promotion de la libre circulation dans l espace CEDEAO » au Mali : la deuxième phase débute avec les 18 OSC bénéficiaires

0

Le ministre des Maliens de l extérieur Amadou  Koïta a présidé ce 11 juin 2020, la cérémonie de lancement officiel des activités des organisations de la société civile dans le cadre du 2eme Appel à manifestations d intérêts. Financé par l UE à hauteur de 98393550FCFa pour 18 associations de la société civile en vue d informer et sensibiliser sur les risques et dangers de la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation dans l espace CEDEAO. La cérémonie s’est déroulée au Parc national.

Le projet « Information et sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et de promotion de la libre circulation dans l espace CEDEAO » est financé par le Fonds fiduciaire d Urgence de l Union européenne, et mis en œuvre conjointement par le ministère des Maliens de l extérieur et la coopération Espagnole basée au Mali. Ledit projet a pour objectif de contribuer au renforcement de la gestion des migrations au Mali. S’appuyant fondamentalement sur la communication de proximité sur les risques et dangers de la migration irrégulière, et la promotion de la libre circulation dans l espace CEDEAO.

Comme indiqué par le co-coordinateur du projet Broulaye Keita, les OSC sont des acteurs clés pour appuyer les efforts gouvernementaux en matière de la gestion idoine de la migration. Une migration dont les enjeux sont autant importants pour l UE que pour les membres de la sous région. Ce faisant, la question de la migration, est aux dires  du ministre Koïta,un axe stratégique de la coopération entre l UE et CEDEAO. Mais il s’agit  d une migration régulière et non celle qui conduit à l’impasse , et à un destin incertain, souligne- t – il .

Rappelant les multiples efforts engagés par le Mali, ainsi que les   textes existants sur la réglementation du fléau, le ministre des Maliens de l’ extérieur a soutenu l’  implication des OSC sur la question dans cadre du  renforcement de la gestion des migrations via la communication et la sensibilisation auprès des personnes cibles.

Notons qu’ en 2019, un 1er Appel à manifestations d’ intérêt avait retenu19 projets dans les zones d’  intervention du projet : Bamako, Kayes et Sikasso, et fort de l’ impact satisfaisant de cette 1ere phase, ce second financement adressé à 18 projets retenus en fonction de leurs expériences et expertises dans leurs domaines de compétences, va permettre des communications de sensibilisations de proximité adaptées à chaque public cible.

Un projet d’ envergure qui reste d actualité malgré le contexte actuel,a  fait savoir le conseiller à l’ambassade de l’ UE au Mali. Selon lui , à travers ce financement on peut aisément comprendre que malgré la COVID 19 le travail se poursuit, sans compter une  de diabolisation du phénomène de la migration. Qui pour lui doit être légale et être une aubaine et non un parterre de dangers résultant de la migration irrégulière.

Les bénéficiaires quant à eux, représenté par Idrissa Konè, ont remercié pour avoir été associés et accompagnés, aussi ils assurent tout mettre en œuvre pour l atteinte des objectifs du projet et mettre fin à la migration irrégulière et ses dangers.

Khadydiatou Sanogo/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here