Afri’actu : La justice malienne est aussi compétente !

1

De sources bien indiquées, les autorités maliennes ont ouvert une enquête sur l’attribution du marché des passeports biométriques maliens à une entreprise bretonne dirigée par le fils de Jean Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères. Pour «Atteinte aux biens publics et autres infractions aux dépens de l’État du Mali» Jean Yves Le Drian et son fils sont convoqués par le Pôle économique de Bamako.

En digne Breton, l’actuel ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères doit en principe répondre à la convocation de la Justice malienne. Cela, sans que les autorités judiciaires maliennes ne soient contraintes  de lancer un mandat d’arrêt international à son encontre.

Cette affaire refait surface au plan judiciaire alors que diplomatiquement Bamako et Paris sont en brouille sur bien de sujets sensibles.  Cette histoire remonte à 2015 alors  que Jean-Yves Le Drian est ministre de la Défense en charge de l’opération Barkhane. Il aurait profité de sa position dominante  pour tordre le bras à Ibrahim Boubacar Keïta afin que l’entreprise bretonne Idemia, anciennement dénommée Oberthur, obtienne le marché de confection de nos passeports en lieu et place de la société canadienne Bank note.

En juin dernier, « Jeune Afrique»,  qui  s’en prend rarement aux  hommes politiques  français, a   pourtant osé révéler l’affaire. Il aura seul prêché dans le désert, aucun principal média français  n’ayant  relayé  l’information. Les forfaitures  à l’extérieur, en l’occurrence en Afrique, de leurs autorités et mentors ? C’est le dernier de leurs soucis !

Les  délinquants français ayant commis leur forfait au Mali sont bel et bien des justiciables maliens. Ils doivent donc déférer à la convocation de la Justice malienne, aussi compétente que la leur pour juger en toute indépendance. Pourquoi pas, puisque les dignitaires africains, y compris nos Chefs d’Etat, sont jugés en France?

Jean-Yves Le Drian aura-t-il le courage de venir à Bamako ? Pas évident qu’il décide de coopérer! Même s’il bénéficie de la présomption d’innocence prévue par le code pénal malien.

Gaoussou Madani Traoré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Cet article de convocation est étonnant car ce n’est pas le Mali qui a financé ces passeports biométriques

    C’est l’Union Européenne qui a financé ces passeports et c’est donc l’UE qui a lancé le marché ..Des entreprises Europennes , Sud Africaines ont répondu à cet Appel d’offre

    IL FAUT QUE LE MALI EXPLIQUE POURQUOI ELLE MET EN PLACE CETTE CONVOCATION ALORS QU’IL N’A RIEN PAYE.. Le Mali n’a donc pas fait d’appel d’offre

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here