Tribunal de la commune IV : La “presse” à la barre aujourd’hui

0

Trois journalistes maliens comparaissent ce mardi 29 janvier au tribunal de première instance de la Commune IV dans deux affaires différentes.

Haber Maïga, promoteur et directeur de publication de l’hebdomadaire Azalaï Express est attaqué par le patron de la société Wassoul’Or, Aliou Boubacar Diallo. Le candidat malheureux à la présidentielle de juillet a attaqué le journaliste en justice le 17 décembre 2018, pour l’un de ses posts sur le réseau social Facebook.

“Le personnel de Wassol’or est à 7 mois sans salaire”, avait écrit le journaliste sur sa page facebook, le 9 décembre 2018.  Sa publication a fait l’objet de beaucoup de partage et a suscité un débat houleux entre lui et un cadre de la société minière en commentaire.

Haber comparait aujourd’hui en citation directe. Un procès historique. Car c’est la première fois qu’un journaliste soit assigné en justice pour une publication sur un réseau social. Historique aussi par l’absence d’une loi qui régi l’internet en général et les médias sociaux en particulier en République du Mali.

Après Harber, le 27 décembre dernier, le PDG de la pharmacie populaire du Mali a lui aussi assigné Bruno Djito Segbedji, directeur de publication du journal Mali Horizon et Amadou Djim du journal le Point. Moussa Sanogo en veut aux deux confrères pour des articles qu’il juge diffamatoire.

Des organisations professionnelles de la presse appellent les journalistes à la mobilisation. Le président de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep), Bassiki Touré, invite tous les directeurs de publication à aller soutenir les confrères.

Maliki Diallo 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here