Lutte contre la salubrité dans le cadre de l’organisation du sommet Afrique-France : Wanep et la Maison de la femme rive droite font des dons à 10 organisations féminines

2

Des barriques d’eau, des sceaux, des balais, de l’eau de javel…Voilà la composition de l’important don que Wanep Mali et la Maison de la femme et de l’enfant rive droite ont offert le week-end dernier à 10 organisations féminines du district de Bamako. Cette donation présidée par la ministre de la Femme de l’enfant et de la famille a été couplée d’une conférence débat. C’était dans l’enceinte de  la Maison de la femme et de l’enfant rive droite

L’engagement en faveur de la participation accrue des femmes : accélérer et renforcer la participation des femmes à la vie politique à travers des stratégies pour leur autonomisation au Mali”. Tel était le thème de cette conférence débat organisée lors de cette rencontre qui avait pour modératrice, la présidente du Repsfeco, Me Saran Kéïta. Une conférence animée par la conseillère communale de la commune V, Massitan Touré, Mamadou Ben Chérif Diabaté du Recotrade et la présidente de Wildafe, Bintou Founè Samaké.

Dans leurs exposés respectifs, tous les intervenants ont insisté sur le rôle de la femme dans l’avènement de la démocratie, mais aussi et surtout sur son rôle dans l’ancrage de la démocratie. “Durant les campagnes électorales, les femmes occupent toujours le premier plan, mais quand il s’agit de postes électifs ou nominatifs, elles sont superbement ignorées. Car nous ne pouvons pas comprendre qu’aujourd’hui les femmes qui occupent 52% de la population malienne soient faiblement représentées non seulement au niveau du gouvernement, de l’Assemblée nationale, mais aussi des collectivités locales “ a déploré l’élue communale. C’est pourquoi, elle a invité les femmes à occuper la place qui est la leur dans la gouvernance du pays, mais aussi au sein des partis politiques à ne pas jouer le second rôle.

Il faut rappeler qu’en plus du thème principal de cette conférence, plusieurs sous-thèmes ont été développés. En l’occurrence, “La parité au Mali : historique, les obstacles pour parvenir à la parité et présenter des recommandations à prendre en compte ““Femmes-politiques ou celles qui aspirent à le devenir : les défis liés à leur participation massive et qualitative “ … Un des temps forts de cette cérémonie a été la remise d’importants lots à 10 organisations féminines. Il s’agit de barriques d’eau, des sceaux, des balaies, de l’eau de javel.  Pour la directrice de la Maison de la femme de l’enfant et de la famille, Mme Dembélé Fatoumata Djourté,  en remettant ces dons, Wanep-Mali et la Maison de la femme entendent  jouer leur partition pour  l’assainissement de la ville de Bamako, dans le cadre des préparatifs du sommet France-Afrique. Elle a aussi rappelé que l’accès des populations à un environnement sain fait partie aussi de leur sécurité qui est le terrain de prédilection de Wanep.

Intervenant de son côté, la ministre de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Mme Sangaré Oumou Ba, a remercié les organisateurs de cette activité. Elle s’est réjouie du fait que la loi sur le quota ou la promotion du genre a été adoptée. Une loi qui fait obligation de réserver 30% aux femmes dans les postes électifs et nominatifs.  “Il reste maintenant que cette loi soit effective et entre en vigueur. Pour cela, nous avons donné des instructions aux différentes directions régionales de la promotion de la femme de mener des campagnes d’informations à la base” a souligné la Ministre. Avant de rappeler  que l’Union africaine  a demandé  de faire en sorte que d’ici à 30 ans, les Etas africains puissent adopter la parité à savoir 50%.   Elle a enfin invité les femmes à jouer le rôle qui est la leur dans le cadre de l’assainissement de la ville de Bamako surtout que la capitale des trois caïmans doit accueillir du beau monde lors du sommet Afrique-France.

 K.THERA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.