Marche du mouvement républicain- mouvement faso dambe : Des centaines de personnes affirment leur patriotisme et dénoncent les sanctions contre le Mali

0

Des centaines de personnes ont battu le pavé, le mardi 22 juin 2021, pour soutenir la transition, dénoncer les sanctions contre le Mali et demander la certification du processus électoral par les Nations-Unies. De la Bourse du travail au monument de l’indépendance, les marcheurs ne faisaient que lancer des messages de paix. L’initiative est du mouvement Faso-Dambé et du Mouvement Républicain.

 

Malgré la pluie qui s’est abattue sur Bamako, le mardi 22 juin 2021, ces patriotes ont fait le trajet sans peine pour soutenir la transition et dénoncer les sanctions imposées au Mali par les organisations internationales et sous régionales.

« Nous participons à cette marche pacifique pour non seulement soutenir la transition, mais aussi demander la levée des sanctions contre le Mali, demander la certification du processus électoral par les Nations-Unies. Les sanctions qui sont tombées sur le Mali ne sont pas économiques, mais elles sont d’ordre politique, parce que pour le moment, notre pays ne peut pas prendre de décision au sein de la Cédéao, ce qui est un handicap », indique Mariam Samaké, première vice-présidente du Mouvement Républicain

Cette marche a pris fin par un meeting au monument de l’Indépendance au cours duquel les organisateurs ont fait une déclaration :  « Le Mouvement Républicain, fidèle aux idéaux de la République, salue la lutte héroïque du peuple malien contre l’arbitraire et l’injustice ; réaffirme son engagement à accompagner les autorités de la transition pour sa réussite et témoigne sa reconnaissance à l’endroit de la communauté internationale pour son engagement dans la mission de stabilisation du Mali », déclare la première vice-présidente du MR.

Aux dires des organisateurs, d’autres marches pacifiques sont prévues dans les jours à venir à l’intérieur du pays, jusqu’à l’atteinte d’un de leur objectif qui est la levée des sanctions.

Marie DEMBELE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here