Pour avoir porté la main sur une femme mariée : Le garde Moussa Sanogo assigné en justice

3

Dans notre publication de la semaine dernière, nous avons révélé qu’un agent de la Garde nationale du Mali (GNM) identifié comme le sergent Moussa Sanogo dit Vieux de la compagnie territoriale du district de Bamako, détaché  au Tribunal de la commune V de Bamako, avait porté la main sur une femme mariée, notamment Mme Gadjigo Fatoumata Traoré dite Nia. Faut-il le rappeler, c’est suite à  une dispute verbale entre deux dames vivant dans une cour commune que le sergent Moussa Sanogo, mari de l’une des belligérantes,  n’a pas digéré cette prise de bec avec sa femme. Ainsi, il s’est emporté et s’en est pris violemment à Fatoumata Traoré grièvement blessée, avec une fracture au doigt et des blessures sur diverses parties de son corps.  Il nous revient que la victime, Fatoumata Traoré dite Nia, a porté plainte au niveau du tribunal de la commune II du district de Bamako pour coups et blessures volontaires.  Un soit transmis a été établi par cette juridiction contre le Garde en question. Selon les dernières informations, l’affaire se trouverait entre le camp I et le ministère de la Défense pour que ce militaire soit mis à la disposition de la justice.

En clair, ce dossier risque de défrayer la chronique dans les prochains jours car de nombreuses organisations féminines sont prêtes à soutenir la victime afin que le droit soit dit.

Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. QUE LA JUSTICE FASSE SON TRVAIL ET QUE LA LOI SOIT DIT SINON NOUS LES AUTRES FEMMES SONT TOUTES DETERMINEES A EPAULER NOTRE SOEUR DANS CETTE DURE EPREUVRE UN HOMME FORT NE BAT JAMAIS UNE FEMME A BON ENTENDEUR SALUT

  2. Quelle armée de fripouilles, cette armée Malienne de fuyards et de trouillards !! Au lieu d’être durs avec des malfrats comme les rebelles ou les djihadistes, on baisse la culotte pour ensuite porter la main sur les mamans qu’on est sensé protéger. Donnez des kalachnikovs à une douzaine de femmes comme celle là, elles n’ont même pas besoin de formation militaire, si elles savent tirer ces fusils elles mettront en déroute un bataillon de Gardes Républicaines. 😛 Avec des mal élevés de ce genre au sein de l’armée, on comprend pourquoi les désœuvrés des zones rurales rejoignent le Diable pour avoir une arme et exister.

    Nous suivrons tous cette affaire, si cet idiot n’est pas radié et jeté en prison, nous conseillerons à nos sœurs de s’allier aux djihadistes pour se protéger.

    • Petit à petit, on finira par toucher le fond de la justice arbitraire et expéditive avec ces gens. Il y a eu d’abord l’épisode du coup d’État, parce des officiers gardes avaient été écartés du gouvernement. Puis ensuite vint celui de la guerre d’égos des éléments de la garde avec les policiers. Maintenant, c’est la population elle-même qui en prend pour grade. Comme pour narguer l’opinion que rien n’arrêtera ces gardes, tellement qu’ils semblent avoir du plomb dans l’aile. Au point de devenir carrément des intouchables de la république maintenant. Pauvre pays !

      Pensées rebelles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here