Refondation de l’Etat : La Commission chargée de la rédaction de la Nouvelle Constitution, à l’écoute des partis politiques

0

La grande salle du Centre international de Conférences de Bamako (CICB) à abrité le mardi 26 juillet dernier, à une rencontre directe entre les membres de la Commission de rédaction de la Nouvelle Constitution (CRNC) et les responsables ou représentants de plusieurs formations politiques de notre pays. Cette cérémonie était présidée par Fousseyni Samaké, président de la Commission en présence de ses collaborateurs.

Après les visites de courtoisie aux Institutions de la République, la CRNC démarre ses consultations par les partis et regroupements politiques du pays. Cette rencontre vise à accueillir les propositions et les suggestions de la classe politique, afin d’avoir de l’inclusivité lors de la rédaction de cette nouvelle Constitution pour le Mali, conformément à la volonté des plus hautes autorités.

Devant un parterre des responsables des partis et regroupements politiques, le président de la Commission, Fousseyni Samaké, a expliqué à ses hôtes la nécessité pour le Mali de rédiger une nouvelle Constitution visant à « changer de Constitution et non de changer la Constitution ». Pour ce faire, selon lui, la Commission qu’il préside est déterminée à rencontrer toutes les Forces vives de la Nation, afin de trouver l’inclusivité autour du projet.

Il a  profité de l’occasion pour témoigner toute l’importance et la place que jouent les partis politiques dans la réussite de ce processus important de la gouvernance d’un État. Il a aussi  fait comprendre à ces invités du jour, notamment les formations politiques à cette rencontre son attachement à leur apport dans ce processus déterminant pour l’avenir de la Nation malienne.

Cette démarche de la CRNC a été largement saluée par les partis politiques présents dans la salle. Ils ont fait des suggestions à la Commission, pour la réussite de ce processus, qui est une aspiration profonde du Peuple malien.

Dans le souci de travailler dans l’inclusivité, comme recommandé par le Chef de l’État, le Président de la CRNC, Fousseyni Samaké a donné plus de temps aux formations politiques pour leur faire parvenir leurs contributions. Toutefois, il a montré l’impératif de respecter le délai de deux mois accordé par le Président de la Transition. Avant de rappeler que la rédaction de cette nouvelle Constitution fait partie du chronogramme de la Transition.

Après les acteurs politiques, la Commission rencontrera la Société civile, ce jeudi 28 juillet 2022. Elle sera poursuivie par les concertations prévues le mardi 2 août 2022 au niveau des régions et du District de Bamako.

Au niveau régional, cinq chefs-lieux de régions accueilleront les consultations : Kayes, Ségou, Mopti et Gao et le District de Bamako.

La Commission a aussi créé et mis en ligne un site internet pour permettre à tous les Maliens de prendre part à ce processus, qui est une émanation des Assises Nationales de la Refondation.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here