Semaine de la réconciliation nationale : Cultiver les valeurs de réconciliation et de vivre ensemble

0

Le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation, le colonel-Major Ismaël Wagué était face à la presse le dimanche 4 septembre dernier, pour parler des préparatifs de la Semaine de la réconciliation nationale. Elle vise à restaurer la paix et à renforcer la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Pour ce point de presse, le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation était accompagné par son secrétaire général et président de la Commission nationale d’organisation, Sidy Camara, et le colonel Fatoumata Bintou Sangaré, coordinatrice de la Semaine.

Le colonel-major Ismaël Wagué a rappelé que depuis une décennie le Mali connait une crise multidimensionnelle. Cette crise, commencée dans les régions du Nord, s’est peu à peu répandue dans les régions du Centre pour atteindre certaines régions du Sud, créant ainsi une insécurité grandissante et généralisée, la recrudescence des conflits inter et intra-communautaire.

“Dans la perspective d’endiguer cette situation très préoccupante et avoir des pistes de solution définitive qu’une Conférence d’entente nationale, regroupant toutes les composantes de la nation, s’est tenue en 2019 à Bamako. Les conclusions de cette conférence ont été endossées par la loi n°2019-042 du 24 juillet 2019 portant Loi d’entente nationale. L’objectif majeur de cette loi est de renforcer la réconciliation et le pardon entre Maliens. Elle consacre dans son article 7 l’institution de la «La semaine de la réconciliation nationale»”, a-t-il expliqué.

Le thème retenu pour cette 1re édition est : “Faisons de la diversité un atout pour la cohésion sociale au Mali”. “La Semaine de la réconciliation nationale vise à restaurer la paix et à renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble à travers les actions visant à : cultiver les valeurs de réconciliation et de vivre ensemble ; sensibiliser les acteurs nationaux et internationaux sur le processus de la réconciliation et de la paix ; vulgariser les instruments dédiés à la promotion du patriotisme, du civisme, de la paix et de la cohésion sociale. Les activités qui marqueront la 1re édition de cette Semaine de la réconciliation nationale concerneront les domaines suivants : l’éducation, les arts et cultures, la citoyenneté, le civisme, le sport, la coopération civilo-militaire, la promotion du genre et la solidarité”, a-t-il poursuivi.

A noter que les activités de la Semaine de la réconciliation nationale seront mises à profit pour le maximum de communication sur la paix, la réconciliation et la cohésion sociale en mettant l’accent sur nos valeurs fondamentales relatives au partage, à la tolérance et au vivre ensemble.

                       Mahamadou Traoré

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here