Sibi : L’ancien maire « De Boura » prive les populations d’eau potable

1

Birama Camara alias Deuboura est l’ancien maire de la Commune de Siby. A cause de ses manœuvres, le spéculateur foncier a privé toute une population d’eau potable.

Ce n’est un secret pour personne : certains maires du Mali sont prêts à vendre leur âme au diable pour se faire de l’argent. La principale activité pour arriver à leur fin reste la vente de terres. Ainsi, après la vente des berges du fleuve, des collines, des marigots et autres servitudes, un nouveau phénomène a vu le jour ces temps-ci. Il s’agit de la vente des propriétés de l’Etat. Le cas le plus récent porte la signature de l’ancien maire de Siby dans la Commune du Mandé, le surnommé Deuboura.

Les faits

Pendant les travaux de construction de la route Bamako-Conakry, réalisés par l’entreprise tunisienne ETEP, l’Etat, à travers le ministère de l’Equipement et des Transports, avait une cour avec un forage servant logement pour des travailleurs. Il l’avait cédé par la suite à la mairie pour d’utilité publique. Car, à la fin des travaux, conformément au projet, le forage de plus de 100m3 devrait servir d’adduction d’eau pour toute la population.

Mais c’était mal connaître l’ancien maire qui a aujourd’hui vendu la cour à un particulier du nom de Hama Yattassaye. Au moment où l’Etat s’apprêtait à fournir la population en eau potable (Dieu seul sait combien le besoin est grand), une sommation du cabinet d’huissier de Me Dramane Koké Sako pointe le nez à la requête de M. Yattassaye, commerçant domicilié à Torokorobougou pour démolir le château, à la grande surprise de tous.

La question qui taraude aujourd’hui les esprits aujourd’hui est celle-ci : est-ce que Yattassaye savait que la cour appartenait à l’Etat ? Une chose est sûre, plus de 15 OOO habitants attendent de l’eau qui tarde à venir. Le sieur Yattassaye va-t-il défier toute la population ?  Le maire va-t-il échapper à la justice pour avoir vendu un bien précieux de l’Etat ? Et le tribunal de Kati qui est sensé gérer cette affaire sait elle le fonds des problèmes ?  Les prochains jours nous édifierons !

A.D

PARTAGER

1 commentaire

  1. Nous avons besoin de la parcelle et non l’eau potable
    Qu’est ce qu’on va faire avec l’eau?
    L’eau ne nous permet pas de vivre, c’est avec la parcelle qu’on va vivre
    Donc laissez nous notre parcelle et puis affaire d’eau là viendra après

Comments are closed.