Assistance aux couches vulnérables : Bourama Traoré s’engage à soutenir 340 personnes pour plus de 12 millions

0

«Personne n’a le droit d’être heureux seul» disait Raoul Follereau. Le député élu dans la circonscription électorale de Kati, l’Honorable Bourama Tidiane Traoré, a fait sienne cette assertion. Il a étendu le don de 15 000 FCFA qu’il fait depuis le 1er janvier 2015 à 50 chefs de village et personnalités de certaines communes du cercle de Kati à 340 personnes.

La remise des dons pour les trois premiers mois de l’année 2016 s’est déroulée le jeudi 14 janvier 2016, à Dara, dans la commune rurale de Mountougoula. Pour la circonstance, la représentation nationale, dont le donateur est issu, s’était fortement mobilisée.

En plus des autorités politiques et administratives de la sous-préfecture de Baguinéda et des chefs coutumiers au grand complet, une douzaine de députés, dont le Président du groupe parlementaire RPM, l’Honorable Moussa Timbiné, avait fait le déplacement pour soutenir celui qu’on appelle Bananzolé Bourama.

Pour cette première remise 2016, c’est une enveloppe de 12 540 000 FCFA qui a été répartie entre 340 personnes. Parmi celles-ci, l’ensemble des chefs de village des communes de Kourouba, Niagadina, Faraba. Dialakoroba, Tièlè, Tiagadougou-Dialakoro, Ouélessébougou, Baguinéda, Sanankoroba, Sanankoro-djitoumou, Mountougoula, Safébougoula et N’gouraba.

A ces chefs de village s’ajoutent l’imam de la grande mosquée et l’ancien maire de Ouélessébougou, ainsi que 100 femmes vulnérables du village de Bananzolé, dont le donateur est originaire, et une personne souffrant d’handicap physique dans la commune de Sanankoro-djitoumou.

Chacun a bénéficié de 45 000 FCFA pour les mois de janvier, février et mars. Ce soutien, pour le donateur, sera trimestriel durant le reste de son mandat, soit 180 000 FCFA par personne et par an. Une forte enveloppe, qui coûtera plus de 50 millions par an. De quoi mettre le sourire aux lèvres de l’un des bénéficiaires, le chef de village de Dara. Dans son mot de bienvenue, N’Koro Doumbia a salué le geste de l’Honorable Traoré et a formulé des vœux.

Abondant dans le même sens, le maire de Mountougoula, Daouda Diarra, a encouragé l’Honorable Traoré, avant de demander son soutien pour les difficultés qui assaillent sa commune. Ces maux ont pour noms insuffisance de salles de classe, manque d’électricité, d’eau potable et d’infrastructures sanitaires.

«Ce geste nous va droit au cœur. Les chefs de village sont les premiers interlocuteurs des maires. Normalement, c’est à nous qu’il revient de jouer ce rôle. Donc nous ne pouvons que vous remercier».

Bourama Tidiane Traoré a exprimé son souhait de voir un jour tous les chefs de village du Mali toucher un salaire. “Les chefs de village méritent un salaire, même dérisoire. Je suis de la brousse et je sais dans quelles conditions ils travaillent. Mieux que ça, durant la campagne pour la présidentielle et les législatives, j’ai parcouru beaucoup de villages. Je me suis rendu compte des conditions dans lesquelles ces chefs de village vivent. Sans eux, pas de stabilité, pas de décentralisation, pas d’impôt, ni de développement, encore moins de cohésion au Mali”, a-t-il déclaré.

Selon l’Honorable Timbiné, ce geste est simplement un cas d’école. Face à une foule des grands jours, le Président du groupe parlementaire RPM a émis la possibilité d’initier une loi pour soutenir ces chefs de village.

Le représentant du ministre de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Ibrahim Abba Sangaré, a déclaré que ce geste ne surprenait guère, pour qui connait les nombreuses actions du donateur. Signalons que la cérémonie a été ponctuée par les sons et danses du terroir.

Yaya Samaké

PARTAGER