Transition au Mali : Les autorités entendent moderniser l’administration à l’aide des TIC

0

Le Ministère de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’Administration, à travers la Direction nationale de l’économie numérique, a organisé, du 16 au 20 août 2021 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, un atelier thématique d’actualité relatif aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Plusieurs thèmes ont été débattus durant cet atelier dont « la modernisation de l’administration à l’aide des outils de TIC : Etat des lieux et quelle solution ou stratégie ? ».

La cérémonie de clôture dudit atelier, tenue le vendredi 20 août 2021, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, était présidée par la représentante du ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Mme Coulibaly Batoma Aminata Sogoba, en présence du Directeur national de l’économie numérique, Abdoul Kader Ky, de l’ancienne ministre, Mme Diarra Racky Talla et d’autres personnalités. Au total, trois thèmes majeurs ont été débattus durant l’atelier qui sont : « la modernisation de l’administration à l’aide des outils de TIC : Etat des lieux et quelle solution ou stratégie ? » ; « Coût d’accès aux outils et services TIC : quelle stratégie pour une baisse significative des tarifs ? » ; « l’économie numérique : quelle fiscalité pour élargir l’assiette fiscale ? ». Selon le Directeur national de l’économie numérique, Abdoul Kader Ky, les TIC sont un excellent outil de production et permettent d’enrayer la corruption. En outre, il dira que ces outils TIC permettent de résoudre de façon significative la corruption et les détournements des deniers publics. « Ces outils nous permettent également d’avoir beaucoup plus de taxes à verser au trésor public pour élargir l’assiette fiscale. Au finish, c’est le citoyen lambda qui gagne », a-t-il dit.

Pour la réussite des chantiers de la Transition, la représentante du ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’Administration, Mme Coulibaly Batoma Aminata Sogoba, a fait savoir que les technologies de l’information et de la communication sont indispensables.

Aussi, dit-elle, le secteur des télécommunications est l’un des secteurs à fort potentiel de croissance économique au Mali et dans tous les pays émergents à travers le monde.

Pour elle, cet atelier est en droite ligne de la politique du Gouvernement qui veut faire des TIC un outil non seulement de développement de tous les secteurs de l’économie du Mali, mais aussi d’une agence pourvoyeuse d’entrepreneurs et d’emplois. « C’est pourquoi nous allons travailler pour augmenter la couverture nationale par le réseau téléphonique ; augmenter les services pour l’administration et pour les consommateurs ; réduire les tarifs d’accès à l’internet et à la téléphonie ; augmenter la qualité de service ; faciliter la création d’entreprises et d’emplois ; augmenter les revenus de l’état à travers une règlementation plus saine et équilibrée ; mettre en place des lois et réglementations adaptées à l’environnement des affaires. Il faut savoir que le secteur est en mouvement constant où la réglementation doit impérativement s’adapter aux technologies », a conclu Mme Coulibaly Batoma Aminata Sogoba.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here