Après leur brillante prestation au mondial U17 au Chili : Les Aiglonnets accueillis en héros à Bamako

0
Les aiglonnets à leur arrivé au Palais de sport
Les aiglonnets à leur arrivé au Palais de sport

Malgré leur arrivée à une heure tardive de la nuit, le public malien avait attendu ses  héros en provenance de Chili où ils avaient valablement représenté le pays et devenant ainsi les vice-champions du monde U17.

Depuis 20h, les populations avaient  pris d’assaut le Palais des Sport de l’ACI  2000. Mais c’est seulement  à 21h 11 minutes que le public a eu accès à la salle.

C’est à 00h45 minutes que Kalifa Naman Traoré a annoncé que  le car  qui transportait les héros du jour venait de franchir le portail du Palais des Sports. Quelques minutes après, devant un public piaffant d’impatience, Samuel Diarra, le gardien de but malien  est rentré avec son gant d’or. Le public lui a fait une ovation nourrie à l’unisson et ensuite, les autres joueurs rentrèrent un à un toujours sous les acclamations du public sorti massivement pour leur rendre un vibrant hommage.

Boubacar Danté a remercié le public pour l’accueil si chaleureux à eux réservé. Avant de présenter ses excuses pour  l’heure tardive à laquelle ils sont arrivés. Et de demander  pardon au public pour ne pas avoir amené la coupe.

Très ému, Samuel Diarra dira que même à la 85e minute de jeu, il croyait en ses coéquipiers et avait la confiance qu’ils allaient égaliser. « Malheureusement, tel n’a pas été le cas et nous sommes désolés une fois de plus car nous voulions que la coupe soit sur la terre malienne », a-t-il confié.

Malgré la défaite du Mali en finale, le Mali a été honoré par Samuel Diarra qui a été élu meilleur gardien de but de la compétition et qui a livré ses sentiments à notre micro.

« Je suis à la fois animé d’un sentiment de joie et de tristesse. Ce trophée pour moi, c’est le travail d’un groupe car sans mes coéquipiers, je n’aurais pas la distinction. Pour moi, c’est pour tout le Mali et sans mes entraineurs de l’équipe nationale et du club, je n’aurais pas ce trophée. », a-t-il laissé entendre.

Comme lui, Bounafou Doumbia, entraineur des gardiens de but juniors et cadets du Mali a aussi donné ses impressions à notre micro. Il s’est dit comblé de joie à travers le parcours de ses gardiens en juniors par Djigui Diarra et maintenant par Samuel Diarra. « Lors de la coupe du monde, les Belges étaient tout le temps à mes cotés pour ne parler que de Samuel », a-t-il révélé.

L’entraineur de son club Mahamadou N’Kouma pour sa part dira que Samuel est toujours à l’écoute quand il s’agit de travail. Selon lui, il ne se plaint jamais et c’est ce qui fait sa force. Il s’est dit heureux pour lui et tous ses coéquipiers car ce n’est pas donné à tout le monde d’être vice-champion du monde.

Boubacar Traoré quant à lui, arrivé au Palais des Sports en larmes dira que leur objectif était de remporter la coupe du monde pour le peuple malien. Une manière pour l’équipe d’apporter sa contribution pour la consolidation de la paix au Mali. Mais les dieux du stade en ont décidé autrement.

Abba Sangaré (Stagiaire) 

PARTAGER