Basket-Ball : L’AS Police sur le plancher ce mardi

0

Initiée par la NBA et la Fiba, le coup d’envoi de la première édition de la B.A.L (la Basket-ball African League) a été donné le dimanche 16 mai à Kigali au Rwanda. Le tournoi se poursuit jusqu’au 30 mai avec la participation de l’AS Police Messieurs représentant le Mali à cette compétition interclubs continental.

Au total, ce sont 12 clubs venant de 12 pays différents qui prennent part à cette première édition de la B.A.L Pour s’y qualifier, 6 clubs ont été qualifiés d’office pour la compétition en remportant leurs championnats nationaux respectifs. Il s’agit de : AS Douanes du Sénégal, Rivers Hoopers du Nigeria, Petro Atletico de Luanda, le Zamalek d’Égypte, l’AS Monastir de la Tunisie, l’AS Salé du Maroc. Quant aux 6 autres clubs, ils ont dû passer par des tournois qualificatifs pour décrocher leur billet. Il s’agit de l’Association Sportive de la Police de Bamako, FAP de Yaoundé, GNBC de Madagascar, le Groupement Sportif des Pétroliers d’Alger, Ferroviário de Maputo et les Patriots BBC de Kigali.

Logée dans la poule B en compagnie de AS Salé (Maroc), du FAP de Yaoudé (Cameroun) et du Petro de Luanda (Angola), l’AS Police effectue son entrée en lice ce mardi contre le club angolais à partir de 15h30 GMT. Pour leurs 2 dernières sorties de poule, les Policiers croiseront respectivement l’AS Salé (le jeudi 20 mai) et le FAP de Yaoundé (le dimanche 23 mai).

Quant au format de la compétition, les organisateurs expliquent que : « au total, vingt-six matches vont être disputés dans la Kigali Arena. Les équipes de chaque groupe se croiseront entre elles lors de la phase de poules. Les deux premières de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes de l’ensemble des poules, se qualifieront pour les quarts de finale. A partir de ce stade, les matches se joueront à élimination directe jusqu’à la finale du 30 mai » avant de conclure que « notons que sur un effectif de douze, chaque club doit signer huit joueurs africains évoluant localement. Chaque formation peut aussi recruter deux joueurs originaires d’Afrique jouant sur le continent et, si elle le veut, deux joueurs non africains».

 

Alassane CISSOUMA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here