Cheick Kanté, Président de la Ligue de Kayes : « C’est l’assemblée générale qui peut suspendre le président et non une simple réunion »

0

« Dans le cadre de la résolution de la crise,  nous sommes prêts à faire des concessions, nous nous inscrivons dans la dynamique de la médiation, mais nous nous interrogeons sur la mise en œuvre des recommandations ». C’est le point de vue du Collectif des clubs et ligues majoritaires  ‘’les frondeurs’’. Ils ont animé une conférence de presse le jeudi dernier à la Maison de la presse. C’était en présence de Boubacar Monzon Traoré, président de la ligue de Bamako ; Madou Sow, président de la ligue de Ségou ; Yeli Sissoko du Djoliba AC ; Moussa Konaté, président du COB ; Abba Mahamane, Moustapha Maiga, Cheick Kanté de la ligue de Kayes ; M’Pa Sylla.

L’objectif de cette conférence était de donner le point de vue du collectif sur les recommandations du pool des médiateurs et de voir comment ces recommandations doivent être mises en œuvre

Selon le président de la ligue de Kayes, c’est l’assemblée générale qui peut suspendre le président et non une simple réunion.

« Au lieu de 26 on s’est retrouvé à  42 qui se disent tous votants. J’ai tenu à avoir le PV de la réunion  en vain. Et je suis surpris de voir qu’on n’en fasse pas cas dans le rapport des pôles des médiateurs », a-t-il indiqué.

 En outre, le Collectif des clubs et ligues majoritaires se dit prêt à faire des concessions par rapport aux recommandations  du pool des médiateurs.

Par ailleurs, les frondeurs reconnaissent les efforts du ministre des Sports, Housseini Amion Guindo ? dans sa quête de surmonter la crise. Pour eux, ses initiatives pour désamorcer la tension qui règne au sein du football doivent être saluées ; même si elles n’ont pas abouti aux résultats escomptés.

Sékou Tidiane Traoré

PARTAGER