Crise au sein du football malien : Les angoisses, la peur du lendemain de quatre jeunes footballeurs de LEYDI WELTARE (Pays de bien-être/jouissances)

2

Situé dans le même Continent que la République très démocratique du GONDOUANA, la non moins République Démocratique de LEYDI WELTARE est comme tous les autres Pays de ce continent, un pays dit, de football…

Depuis un an, le football weltareen est pris en otage par quelques individus malheureusement soutenus par le détenteur du portefeuille du sport national pour des raisons inexplicables.

A cet effet, nous le Journal WELTARE MATIN, nous vous livrons ici, l’angoisse, la peur, et surtout le désespoir de quatre jeunes footballeurs à travers une conversation pathétique.

Il s’agit de NGOLO-HAMADY-HAKROU et OULD

NGOLO : Les gars, est-il vrai que nous quatre ici présents, venons d’être sacrés Champions du Continent de notre catégorie ?

HAMADY : Tu oublies que nous sommes aussi Vice-Champions du Monde. C’est pour cela  qu’on a attribué à chacun de nous, un logement, malgré notre jeune âge.

HAKROU : Nos aînés, les juniors sont également sacrés ”troisième” du Monde. L’équipe A est en tête de sa poule dans le cadre des éliminatoires de la prochaine Coupe des Nations du Continent et reste qualifiée pour la suite de la Coupe du Monde des Séniors.

OULD : Alors expliquez-moi pour quelles raisons, les hautes autorités du Pays crient-elles ”haro” sur les Responsables du Football national qui nous ont permis d’obtenir toutes les consécrations que vous venez d’évoquer.

NGOLO : Hamady, toi qui es plus instruit que nous autres, peux-tu essayer d’éclairer nos lanternes ?

HAMADY : Aux consécrations évoquées, je vais ajouter quelques actes posés par les Dirigeants du Bureau Fédéral, dans le cadre d’un programme de développement du  Football National.

-Eclairage de quelques terrains d’entrainement des Clubs phares qui doit s’étendre à tous les clubs de première Division plus tard ;  et le gazonnage de certains terrains de l’intérieur du Pays, sans compter les formations d’Entraineurs et d’Arbitres.

HAKROU : la Fédération Weltaréene a fait gazonner aussi les Terrains de KIAKLOU et de NIANANKORO, dans mon Mandingo natal.

OULD : Je sais que ce sont ces mêmes dirigeants qui ont trouvé des financements pour le gazonnage de trois stades de ma région natale. Je crois que les travaux ont déjà démarré sur les deux sites  de FAKOHOYEBERY et d’OUDJILABERY.

NGOLO : Moi je suis désespéré. Selon des rumeurs de grandes personnes, le Pays risque d’être pénalisé par la grande Instance du Football mondial qui n’accepte pas la mainmise de l’état sur le football national.

HAMADY : Ngolo, ton désespoir est fondé. Car au rythme où vont les choses, nous risquons de devenir les Martyrs de toutes ces querelles insensées. Ceux qui nous ont gratifié des maisons, sont ceux-là mêmes qui sont entrain de briser nos rêves de nous voir Footballeurs Professionnels en nous empêchant de jouer au football.

HAKROU : Que faut-il faire alors ?

OULD : Il faut prier pour que Dieu fasse entendre raison à ceux qui veulent pousser les dirigeants du football national à flouer leurs propres textes pour faire plaisir à une poignée d’individus très mal intentionnés.

NGOLO : Si je comprends bien, comme les petits Garibouts qui foisonnent les rues, nous aussi, l’avenir pour nous, demeure incertain…

Réalisé par Al Barka Almoudo

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. tres bon article qui resume en quelques phrases l irresponsabilite ,voir la mediocrite de de nos hautes autorites.quand l egoisme prend le dessus sur les lois ………….rien a faire ,c est ce genre de tripatouillage qui en sort toujours . appliquons purement et simplement la loi ,autrement oublions carrement le football ,c est aussi simple que ca.

  2. C’est un article bidon, aucun sens. On doit respecter les decisions de l’Assemblee Nationale, le Mali est un pays souverain, on n’a pas besoin de CAF ou de FIFA, la FIFA meme est eclaboussee par des scandales, l’Etat doit mettre de l’ordre, on ne va pas laisser les gens s’enrichir sur le contribuable

Comments are closed.