Liga : le Real Madrid s’impose dans la douleur à Levante

0

Bousculé une bonne partie du match, le Real Madrid profite de son réalisme, offensif et défensif, pour l’emporter à Levante 2-0, et prendre la tête de la Liga.

Avec un nul et deux victoires, le début de saison du Real Madrid est tout à fait correct à défaut d’être brillant. Dans le contenu aussi, le champion d’Espagne a besoin de gagner en assurance, notamment offensivement où l’animation n’est pas encore bien rodée. Sans Carvajal et Odriozola, ni Hazard à nouveau blessé, ni Kroos, Zidane présentait tout de même un onze compétitif contre Levante avec Nacho en latéral droit, Mendy à gauche, un milieu composé de Casemiro, Valverde et Modric, alors que Vinicius et Asensio accompagnaient Benzema.

En face, Levante avait tout de même quelques arguments avec Campana aligné en milieu droit de ce 4-4-2. C’est d’ailleurs par le côté droit que venait la première occasion des Valenciens dans cette rencontre. Morales fixait Mendy avant d’enclencher un tir puissant de peu à côté (7e). Le Real ne tardait pas à réagir et prenait même l’avantage sur sa première situation grâce à ce bel enroulé de Vinicius (0-1, 16e). Devant au tableau d’affichage, la Casa Blanca n’affichait pas non plus une grande sérénité dans le jeu, comme sur coups de pied arrêtés.

Un but de Vinicius suffit

Vukcevic n’était pas loin d’en profiter sur ce corner frappé par Campana en plaçant son coup de tête sur la barre (30e). Dans le jeu, les Granotes commençaient à grignoter leurs adversaires et seul le réalisme madrilène imposait ce court avantage aux joueurs de la capitale à la pause. Ces derniers revenaient plus déterminés au retour des vestiaires et avec de meilleures intentions. Coup sur coup, Benzema frappait sur le poteau (51e), Vinicius manquait de justesse le doublé (52e et 55e) et Sergio Ramos marquait un but refusé pour une légère poussette dans le dos du défenseur (68e).

Le Real laissait Levante en vie dans cette rencontre. Mauvaise idée car les locaux montraient doucement leurs crocs. Courtois devait même s’employer sur ce missile de Bardhi (58e). Le gardien avait aussi la bonne idée de laissait traîner son pied sur cette nouvelle tentative de Bardhi déviée par Casemiro (60e). Le numéro 10 de Levante devenait même intenable en cette fin de rencontre, faisant trembler la défense merengue sur chaque situation. Après une roulette, il décalait Clerc qui se heurtait à Courtois (77e) avant de s’essayer à la frappe à son tour mais sans succès (79e). Le Real l’emportait finalement 2-0 avec un dernier but signé Benzema dans les ultimes secondes (0-2, 90e+5), pour prendre la tête de la Liga.

Source: https://www.footmercato.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here