Semaine de l’Intégration Africaine 2019 : Mali fidèle à son destin fait la montée des couleurs africaines en cette journée de 25 Mai

3

Samedi 25 mai 2019, journée commémorative de l’Unité Africaine décrétée par la commission de l’Union Africaine il y’a de cela 25 ans, le Mali toujours fidèle à son destin à travers la Commission de la Délégation Générale pour l’Intégration Africaine  a organisé la montée des couleurs africaines ce matin à la Tour de l’Afrique sous la Haute Présidence de SEM le Premier Ministre Dr Boubou Cissé. 

A son appel Mali de Modibo Keita, fidèle à son destin, à sa tradition et à son serment de l’unité africaine    (…) pour une Afrique Unie, le Mali d’aujourd’hui avec Ibrahim Boubacar Keita a répondu présent à l’appel en ce 25emeanniversaire  du Panafricanisme par l’exécution des hymnes de l’Afrique et du Mali et aussi procéder à la montée des drapeaux des Etats africains à la présence des représentants spéciaux de l’Union Africain et de la CEDEAO, des membres du gouvernement, des ambassadeurs accrédités au Mali et surtout les différentes communautés africaines qui ont fait l’honneur de vivre sur le sol panafricain du Mali.

Fier de l’être, Africain, le Pm Boubou Cissé expliquera que cette journée du 25 mai, est célébré par l’Afrique et rendre hommage aux pères fondateurs de l’Afrique qui se sont battus pour cette journée pour qu’elle soit pour l’indépendance de nos pays respectifs parmi cela il y’a eu Feu Président Modibo Keita. Et aussi les rendre hommage de leurs lutte qui a permis à l’Afrique de s’émanciper et de prendre son indépendance. « Nous profitons au nom du Chef d’Etat Ibrahim Boubacar Keita en cette journée lancer un appel à l’ensemble des peuples africains pour que nous puissions continuer à nous unir, à travailler en faire en sorte que l’Afrique continue son développement dans la vision que les Chefs d’Etats en particulier inscrite  dans leur agenda qui est d’une Afrique prospère, unie et partageant les mêmes valeurs communes et destins communs… » Déclare le Pm Cissé devant la presse.

Pour le nouveau Ministre de l’Intégration Africaine Me Barber Gano, cette journée panafricaine née de l’idéologie de nos pères de l’indépendance africaine doit être pérennisée par chacun de nous.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Au moins nous savons désormais que DX ce Ministère de l’Intégration Africaine est valable pour une semaine par an.
    Le siège de l’Union Africaine étant même un don offert par l’Union Européenne, je ne sais pas à quoi sert d’intégrer ….. À ma connaissance, 0 + 0 + 0 +……+ n*0 = 0.

  2. @WAZEKWA TOLO, @GILET JOHN ET @KANKAN
    MORIBABOUGOU FAAROH KOROBA EST PARTI, QUE SON ESPRIT VEILLE SUR NOUS ET LA NATION ENTIERE DES FAAROHW…

  3. LES PEUPLES DOIVENT LUTTER TOUT COMME LE SYTEME IMMUNITAIRE DE TOUTE ENTITÉ BIOLOGIQUE.

    Voici une série de citations du Général de Gaulle extraites du livre C’était de Gaulle écrit par Alain Peyrefitte :

    – L’indépendance est aux peuples ce que la liberté est aux individus.

    – La révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe s’est abâtardie jusqu’à devenir traîtresse à son propre pays.

    – Le critère des critères, c’est l’intérêt du pays qui doit toujours primer. L’État en est le garant. Si la légalité est défaillante, la légitimité doit s’y substituer.

    – Vous pensez bien que les Américains ne vont pas risquer leur survie pour défendre l’Europe. Ils ne l’ont jamais fait. Ils ne le feront jamais. Dans toute leur histoire, ils n’ont jamais mis en jeu leur existence nationale pour un engagement à l’extérieur.

    – La force de dissuasion n’est pas faite seulement pour dissuader un agresseur. Elle est faite aussi pour dissuader un protecteur abusif.

    – Le sentiment national, chaque fois qu’il arrive quelque chose de grave, est la base de tout. Dans les périodes calmes, on l’oublie. Dans les cas de danger pressant (…), il n’y a plus que la nation qui compte.

    – Il n’y a que la résolution des nations libres, c’est-à-dire la force de leur sentiment national, qui soit capable de faire reculer les agressions des régimes totalitaires.

    – Nous refusons de nous laisser absorber par le géant anglo-américain. C’est nous qui refusons que l’Europe se noie dans un atlantisme qui n’est que le couvert de l’hégémonie américaine.

    – Les Américains : Dans les pays sous développés, ils ont la tentation de s’appuyer sur les planches pourries qui leur sont favorables, et d’autant plus favorables que ce sont eux qui les ont pourries, plutôt que de s’appuyer sur des régimes durs, issus d’une véritable volonté populaire. Car ces régimes-là, ils les craignent.

    – Ce que veulent les anglo-saxons, c’est une Europe sans rivage, une Europe qui n’aurait pas l’ambition d’être elle-même. (…) C’est en réalité l’Europe des Américains, l’Europe des multinationales, une Europe qui dans son économie et encore davantage dans sa défense et sa politique serait placée sous une inexorable hégémonie américaine, une Europe où chaque pays européen, à commencer par le nôtre perdait son âme.

    – L’OTAN (…) est une machine pour déguiser la mainmise de l’Amérique sur l’Europe.

    – La politique : Il faut toujours parler haut et ferme si on veut faire respecter son point de vue. Sinon on est toujours couillonné.

    – Les journalistes : Quand une difficulté surgit, il faut absolument que cette faune prenne le parti de l’étranger contre le parti de la nation dont ils se prétendent pourtant les porte-parole. Impossible d’imaginer une telle bassesse.

    – Nos journalistes ont en commun avec la bourgeoisie française d’avoir perdu tout sentiment de fierté nationale.

    – Il faut avoir des principes et des objectifs, non un programme.

    – Quand les parlementaires ont le choix entre un type capable et un tocard, ils sont toujours portés à préférer le tocard.

    – Qu’un magazine de mode présente les collections, c’est son rôle. Mais que le journal télévisé qui s’adresse à tous les français transforme en une obsession quotidienne le défilé de robes à 3000 francs, c’est une provocation pour les ouvriers qui gagnent 500 francs par mois. Et puis c’est bien de montrer la France des régates, du tourisme hippique mais ce sont là des vacances de riches. Et pourquoi toujours préférer ce milieu frelaté, ce monde de l’argent facile, des filles faciles, qui sont une provocation pour un public populaire dont la vie est difficile ?

    ALORS, CHERS AFRICAINS, CHERS MALIENS, PRENONS Á LA LETTRE LES PENSÉES DU PATRIOTE FRANCAIS, DÉFENSEUR DES INTÉRETS FRANCAIS , POUR EN FAIRE LES NOTRES: CHASSONS LA FRANCE DU MALI, DE TOUTE L’ AFRIQUE. C’ EST LÉGAL ET C’ EST LÉGITIME.

    DEHORS LA FRANCE DU MALI !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here