Festival sur le Niger : Eléphant Vert Mali partenaire du Festival sur le Niger 2015

0

elephantvertL’une des principales attractions de cette onzième édition de la foire fut le stand d’ÉLÉPHANT VERT Mali, une société présente à Ségou, qui produit et commercialise des amendements et des biofertilisants grâce à une technologie innovante : les micro-organismes d’intérêt agricole.

 

Quatrième stand à partir de l’entrée principale de la foire et face au fleuve Djoliba, Eléphant Vert s’imposait aux nombreux festivaliers. Les agents ne manquaient pas de recenser les nombreux visiteurs venus découvrir leur offre de produits et de services d’accompagnement technique.

Le directeur général adjoint de la société, Mamadou Sow, qui était parmi les animateurs du stand, a indiqué qu’Eléphant Vert est un Groupe financé par Antenna Technologies, une fondation spécialisée depuis 25 ans dans la recherche, l’adaptation et le transfert de technologies innovantes permettant de lutter contre la pauvreté et de promouvoir un développement durable.

Selon M. Sow, l’usine de Ségou, qui devait démarrer en 2012, n’eut été la crise, a commencé à produire en 2013 et emploie aujourd’hui 80 personnes à plein temps. D’ici six mois, ce nombre devrait atteindre 140 personnes.

L’objectif du groupe Eléphant Vert  est de donner aux agriculteurs maliens l’accès à des produits naturels et efficaces. Son offre se compose comme suit : des amendements organiques (gamme Organova), des bio fertilisants (gamme Fertinova),des bio stimulants (gamme Nova-UP) et des bio pesticides (gamme Novaprotect). Eléphant Vert propose également un accompagnement technique à travers son réseau de la Clinique des plantes et bientôt un accompagnement financier. En effet, pour ce dernier aspect, M. Sow annonce la création prochaine d’un volet micro finance en association avec la Confédération des Institutions Financières (CIF) de Ouagadougou, afin d’aider les agriculteurs à accéder aux crédits pour l’achat d’intrants agricoles 100 % naturels. Avec cette nouvelle structure, les taux seront inferieurs à 10 % a-t-il précisé. Il a également signalé le partenariat avec sla Caisse d’épargne Cafojiginew jusqu’à la fin de l’année derrière.

« L’ambition d’Eléphant Vert est très grande », indique M. Sow. L’entreprise envisage d’installer une seconde unité. L’actuelle usine de Ségou, située au cœur de la zone Office du Niger a une capacité de production de 50 000 tonnes par an. Quand on sait que l’Office du Niger a une superficie de plus de 800 000 ha de terres agricolse, il est  opportun de construire une nouvelle usine pour couvrir les zones de Bamako, Koulikoro et alentours. L’idée est de mettre en place l’unité jumelle de Ségou d’ici à 2 ans. M. Sow n’a pas manqué de rappeler que les sols maliens manquent cruellement de matière organique ce qui pénalise les rendements des agriculteurs. Les mauvais rendements sont dus à l’utilisation excessive d’engrais chimiques. Il faudrait, pour inverser le phénomène, utiliser des produits naturels et riches en matière organique, comme les produits Elephant.

Par sa présence à la 11ème édition du Festival sur le Niger, Eléphant Vert a pu aller à la rencontre de la population et notamment des agriculteurs pour faire valoir que de nouvelles pratiques agricoles, efficaces mais aussi respectueuses de l’environnement, sont désormais possibles au Mali.

Daouda Coulibaly

Mahamadou Niambélé

 

PARTAGER