Les chauffeurs de la fonction publique, ces damnés de la terre

    4
    64

    Entre bas salaires et mépris, les chauffeurs de la fonction publique  constituent la couche la plus défavorisée de l’administration publique. Témoignages.

    Les chauffeurs, dans les services publics ne vivent pas. Ils survivent. Surtout avec un salaire de misère. Mais aussi, une famille nombreuse à entretenir.

    Selon les aveux d’un chauffeur du ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivité Locales, détaché chez un haut cadre, les chauffeurs sont les damnés de la fonction publique.

    Intégrés dans la fonction publique,  leurs salaires vont de 35.000  à75.000 FCfa en fonction des catégories. A part  quelques rares fois où ils bénéficient de maigres frais de mission ils n’ont pas d’autres avantages.

    « J’en suis moi-même  victime, malgré que je sois détaché.  Les autres chauffeurs nous jugent  pensent que nous sommes dans toutes les conditions. Tandis que nous vivions dans des conditions  difficiles.

    Je suis 24h sur 24 au service de mon patron. Je fais les commissions de  ses parents, sa femme et je conduis ses enfants à l’école. Notre  ration alimentaire, les gardiens et moi,  est inimaginable. Nous sommes servis comme des mendiants et nous ne mangeons pas à notre faim. Notre chambre est comme un bagne. Nous n’avions ni  de moustiquaire, ni  matelas. Quant au ventilateur n’en parlons pas.

      Quand j’ai décidé d’aller  fêter la tabaski auprès de ma mère à Sikasso,   mon patron  ne m’a donné que 25. 000 F Cfa  alors qu’il me devait quatre mois d’arriérés de salaires.

    Nombreux sont ceux qui de nos jours cherchent un emploi dans les Organisations  non Gouvernementales. Car ceux-ci payent mieux que les services de l’Etat. Avec elles, toutes les conditions sont réunies ». A-t-il conclu.

    Boubacar Yalkoué

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
    Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
    OMOLO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 88</span>
    Membre
    OMOLO 88
    4 années 7 mois plus tôt

    il ne dit pas la vérité, dans la fonction publique son salaire est versé dans un compte bancaire et non le patron qui controle. Si tu n’as rien à raconter ne nous fatigue avec des affirmations gratuites sans fondement. des chauffeurs qui sont recrutés par affinité et non selon le besoin du service. Et ce qui choment ne sont ils pas des maliens?

    tienimango jitumuka yerewolo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3102</span>
    Membre
    tienimango jitumuka yerewolo 3102
    4 années 7 mois plus tôt

    les ministres et autres directeurs preferent remplir la poche de leur maitresse que d,augmenter le salaire des chauffeurs ….

    waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
    Membre
    waritiki 604
    4 années 7 mois plus tôt

    les voiture de fonction publique n est pas fait pour amener les enfants a l ecole ni pour faire les courses de la famille zou avais interdit tout sa

    gadiagaken<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 14</span>
    Membre
    gadiagaken 14
    4 années 7 mois plus tôt

    Ce chauffeur qui témoigne n’est pas de le fonction publique, il est recruté en privé par une famille, il ne faut pas confondre fonction publique et emplyé de maison

    wpDiscuz