Mariage collectif des 6 couples de Manyamagan dimanche dernier à la Mairie de Banankabougou : Seuls deux couples ont opté pour la monogamie

0

Le dimanche 24 juillet 2011, le maire délégué du centre d’état civil secondaire de Banankabougou, Moustapha Fomba,  avait du pain sur la planche. Il a célébré plus de 20 mariages, parmi lesquels ceux des couples de la 3ème édition de l’émission téléréalité Manyamagan.

Les six couples retenus pour l’édition 2011 de Manyamagan étaient tous présents devant le maire de Faladié Banankabougou pour le rituel du mariage civil. Il s’agit de: Lassine Sangaré et  Oumou Traoré (couple 1),  Fousseyni Traoré  et  Sayon Camara (couple 2) Amadou Sanogo  et  Madina Diallo (couple 3) Ibrahim Tekété  et  Fatoumata Sogodogo (couple 4) Moussa Diallo et  Hawa Cissé (couple 5)  et enfin Oumar Traoré et  Binta Coulibaly (couple 6).  Ils étaient accompagnés par les partenaires et sponsors de l’émission, les représentants de la Denba qui est le Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé et une foule de parents et amis.

Après avoir fait son entrée, sous la bâche installée par les organisateurs pour la circonstance, le maire de Faladié Banankabougou, Moustapha Fomba,  a commencé par la vérification des identités des  futurs conjoints , la présence des témoins, ainsi que le payement des dotes et frais de mariage. C’est après que le maire a lu le Code de mariage, avant d’en arriver à la fameuse question relative au régime de mariage adopté.

Sur les six couples, deux seulement ont choisi le régime monogamique. Il s’agit des couples 2 et 4, les autres préférant la polygamie. Dans ce lot de polygames, se trouve le couple 6, qui a été le vainqueur de la compétition. Selon Oumar Traoré, le mari, cela fait des années que lui et sa femme sont unis, depuis la célébration de leur mariage religieux, sans avoir d’enfants. C’est d’ailleurs avec l’aval de sa femme, Binta Coulibaly, qu’il va prendre une deuxième épouse. 

Après prononcé le oui légal devant le maire, les couples ont signé un à un l’acte de mariage. Tout cela devant les yeux attentifs du nombreux public assis dans un décor magnifique. Après avoir pris congé du maire, les couples, avec leurs founés respectifs, ont pris la route de Blonba à bord de six véhicules (un pour chaque couple et son cameraman) pour participer à une partie de danse organisée à cet effet. Une fois aà Blonba, les mariés ont donné le ton. Un moment plein d’émotions car certaines mariées ont fait savoir qu’elles n’avaient jamais mis en tête qu’elles porteraient une robe de mariée, à plus forte raison d’être dans des véhicules climatisés à l’occasion de leur mariage.

Même chose chez leurs maris, qui ont été surpris de voir les commodités qui ont accompagné l’organisation spéciale de ce mariage. C’est pourquoi, certains n’ont pas pu retenir leurs larmes. Comme il est de tradition, après la fête à Blonba, chaque couple est parti de son côté pour saluer ses parents, alliés et amis. Dans l’après-midi, ils se sont retrouvés à Blonba pour la cérémonie de lavage des  têtes des mariées. Elles sont passées par ce rituel l’une après l’autre. Puis chaque couple a été libéré pour entrer dans la chambre nuptiale, chez lui.

Ces couples doivent se retrouver, le 29 juillet, c’est-à-dire ce vendredi, pour la cérémonie de remise des cadeaux aux différents couples qui sera présidée par la Denba, le Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, qui aura à ses côtés les autres partenaires et sponsors de l’émission. A cette occasion, il y aura du sumu entrecoupé d’une remise de cadeaux qui sera fonction des résultats obtenus par chaque couple.

Rappelons que dans ce jeu de Manyamagan, aucun couple n’est perdant car chacun d’eux recevra des cadeaux et un suivi pour l’insertion professionnelle dans la vie active. Mais le gros lot reviendra au couple 6 qui s’est classé 1er. D’emblée, il  a droit à 1 million FCFA, une villa construite et équipée, en plus des cadeaux offerts par d’autres sponsors et partenaires. 

La bonne de Me Magatte Sèye enlève la villa
On ne peut rien contre le  destin d’un homme car les voies sont tracées par le Tout-Puissant. Il était écrit que c’est Oumar Traoré et Binta Coulibaly (couple 6), qui allaient gagner la 3ème édition  de l’émission téléréalité  Manyamagan. Une émission conçue par le fils d’Ifra N’Diaye, Alioune,  qui a pour objectif de permettre à ceux qui n’ont pas de moyens de se marier de célébrer leur union, mais aussi de former et sensibiliser les populations à la bonne citoyenneté.

L’émission a fait des heureux lors de ces trois saisons, même si le double objectif d’ Alioune d’Ifra N’Diaye n’a pas été atteint. Et le gagnant du gros lot de cette année, le couple 6, est formé par Oumar Traoré et Binta Coulibaly. Ils  avaient déjà béni leur union devant l’imam il y a 5 ans. Depuis lors, ils n’ont pas encore d’enfants. L’époux, Oumar Traoré, 36 ans, est un puisatier  domicilié à Magnambougou. Son épouse,  Binta Coulibaly, aide-ménagère, communément appelée  52 ou bonne par les Bamakois est âgée de 30 ans. Elle travaille comme bonne au domicile privé de l’un des célèbres avocats de notre pays, Me Magatte Seye, à Faladié.  Le jour de leur victoire, les larmes de Binta n’ont cessé de couler.  A la question de savoir pourquoi elle pleurait, elle a répondu: ”Ce sont des larmes de joie. Nous sommes pauvres. Il nous est souvent difficile d’avoir de quoi manger. Je n’ai jamais mis en tête que j’allais avoir une maison à Bamako”.                  

Thierno Koné dit Lagaré, founé du couple gagnant
En un mois il est devenu le chouchou des fans de manyamagan
ans la vie, chacun à sa chance. Le jeune founé du couple gagnt est devenu, en un mois, le chouchou des fans de l’émission Manyamagan. Parmi tous les griots qui accompagnaient les couples, il s’est vraiment distingué, devenant ainsi une star. Thierno Koné dit Lagaré, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a vu ses demandes et prestations prendre l’ascenseur. Tout le monde voulait le voir à ses côtés. Les femmes ont été les plus nombreuses à le solliciter. Lagaré ou  Thierno Koné a un bel avenir devant lui, n’étant âgé que de 27 ans.

PARTAGER