Colonel Souleymane DEMBELE, DIRPA: ‘‘aucune manœuvre malsaine n’entamera la volonté des FAMa à neutraliser les hordes terroristes’’

0

Le directeur général de la DIRPA, le colonel Souleymane DEMBELE, a animé ce jeudi 7 avril 2022, une conférence de presse essentiellement consacré aux événements qui ont eu lieu à Mourrah, localité située dans le cercle de Djenné, la semaine dernière. Occasion, encore une fois de plus de revenir sur la version de fait de cette attaque qui a tout l’air d’un démenti catégorique aux allégations mensongères de certains individus ou organes de presse.

Le responsable en charge de la communication et de l’information de l’armée a donné une conférence de presse pour répondre à certaines allégations mensongères, mais de donner la bonne information à l’opinion nationale et internationale sur l’attaque de Mourrah où les Forces armées maliennes affirment avoir neutralisé plus de 200 terroristes.

Ce résultat considéré comme une prouesse par certains est représenté par d’autres un échec au regard à des allégations d’exaction contre les civils.

Lors de sa conférence, le responsable de la DIRPA affirme que ces infos sont sans fondement et cherchent à créer un climat de méfiance entre les FAMa et une partie de notre population en le présentant comme étant des cibles privilégiées des FAMa.

«Ce qui est faux, car les FAMa sont multiethniques, patriotes et républicaines», s’insurge le conférencier.

«Nul ignore que ceux qui divulguent ces informations infondées n’ont d’autres objectifs que de ternir l’image des FAMa résolument engagées dans la lutte pour la liberté, la sécurité, et la protection des populations», a déclaré le patron de la DIRPA.

Pour lui, le succès des opérations de neutralisations des hordes terroristes dans leurs sanctuaires prouvent à suffisance le professionnalisme, l’engagement et la détermination des FAMa à honorer leur serment.

Le hic, a-t-il déploré, c’est que ces derniers temps, il y a une campagne de dénigrement contre l’armée nationale, d’intoxication et de désinformation sur les réseaux sociaux et même dans certains médias audiovisuels et de la presse écrite des populations maliennes.

Ces medias se sont focalisés sur des accusations d’exactions, d’exécutions extra-judiciaires, sans prendre en compte les souffrances endurées par les paisibles populations de Mourrah pendant presqu’une décennie.

De toute évidence, a dit le colonel DEMBELE, aucune manœuvre malsaine n’entamera la volonté des FAMa de ‘’terroriser’’ les terroristes jusqu’à leur anéantissement total de notre territoire.

Mourrah, selon les explications de la DIRPA, était un sanctuaire terroriste principalement occupée par les éléments du JNIM, la branche de Katiba du Macina.

Pour l’officier malien, l’opération a été un franc succès grâce à la précision des renseignements collectés par des moyens techniques et électroniques à Mourrah.

A l’issue de l’opération vivement saluée par les populations opprimées et otages des terroristes, les suspects, une cinquantaine au total, ont été interpellés et les groupes d’action ont été exfiltrés hors de la zone par air. Les suspects terroristes ont été mis à la disposition de la prévôté.

Par la même occasion, le directeur de la DIRPA, a insisté sur le fait que le respect des Droits de l’Homme (DH) de même que le Droit International Humanitaire (DIH) reste une priorité dans la conduite des opérations de l’armée. C’est pourquoi, a-t-il rappelé, les énormes efforts de sensibilisation et de formation de même que l’ouverture systématique d’enquête à chaque fois que des allégations sont portées contre l’action des FAMa.

«On veut jeter l’opprobre sur les Forces armées maliennes, en mettant en cause leur monté en puissance, pendant que cette opération a été la plus professionnelle possible que les FAMa ait eu à mener», a-t-il dit.

Par ailleurs, le colonel DEMBELE a indiqué qu’après la récolte et l’analyse des renseignements, des actions aéroportée et aéroterrestre ont été lancées et celles-ci ont mobilisé des drones de surveillance, 5 hélicoptères dont 3 de transport Mi 171 et 2 de combat Mi 35 ; 4 groupes d’action de forces spéciales pour cerner la zone de regroupement des terroristes.

Ces équipes ont mené de violents contre les éléments de Katiba de Macina, à l’issu desquels les FAMa ont pu avoir le contrôle du secteur sud de la localité, suite à une désorganisation des terroristes qui étaient en débandade, narre M. DEMBELE.

Puis, poursuit-il, pris en étau, les terroristes tentant de fuir la localité sur les plaines ont été interceptés et neutralisés par le Mi 35 en couverture.

Le contrôle total de la localité a permis de faire le tri, rechercher, identifier des terroristes déguisés et dissimulés parmi les populations civiles.

« La fouille a abouti à la récupération d’importants matériels militaires et la destruction d’un magasin et d’un dépôt de munitions fortement gardés et vraisemblablement piégés », a affirmé l’officier malien.

Faisant la genèse de cette opération, le Colonel DEMBELE a fait savoir que dans le cadre du suivi des activités des terroristes, les services de renseignement ont établi des échanges téléphoniques entre plusieurs chefs de groupes de la Katiba Macina faisant état d’une rencontre des cadres les 20 mars 2022 à Mourrah.

L’objectif de cette rencontre était d’une part, de trouver des voies et moyens pour financer le Katiba. Il s’agissait pour ces responsables de voir comment la Katiba va s’autofinancer. Et d’autre part, il s’agissait de mettre cette rencontre à profit pour renforcer les liens entre leaders de la Katiba du Macina qui traversait une crise interne.

Selon les informations recueillies par le renseignement, ça faisait un bon moment que la Katiba de Macina ne recevait plus de financement de la part de Iyad Ag GHALI, qui est son parrain.

A l’issue de cette rencontre, un deuxième rendez-vous a été donné à Mourrah encore le 27 mars 2022, où étaient conviés tous les chefs de cette Katiba sur l’ensemble des zones qu’elle est censé contrôlée.

Cette fois, il s’agissait de mieux partager les décisions prises lors de la rencontre du 20 mars, parmi lesquelles, les rapts de bétails, l’imposition d’une zakat à un taux de 40%, poursuivre les réflexions sur ces deux points.

La rencontre devrait se tenir entre 11 heures et 13 heures à Mourrah.

Cette rencontre, selon les renseignements, devrait être présidée par Amadou KOUFFA.

Ce qui voudrait dire que la pression allait montée sur les populations de la zone, et les FAMa ne pouvaient pas rester indifférent à cette nouvelle dynamique des terroristes qui se mettait en place.

C’est ainsi qu’une opération a été planifiée pour neutraliser le plus grand nombre possible de terroristes, dont Kouffa lui-même, si possible.

Par Abdoulaye OUATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here