EUCAP Sahel Mali célèbre sa 1ère année de présence dans notre pays

0

Plus de 700 cadres de nos forces armées formés, sur une prévision de 600

La cour de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye a servi de cadre, jeudi dernier, à la célébration de la 1ère année de présence de la mission civile de l’Union Européenne, EUCAP Sahel, dans notre pays.

La cérémonie a enregistré les présences des ministres de la Sécurité et la Protection Civile, le Colonel Major Salif Traoré, de la Justice et des Droits de l’Homme, Mme Sanogo Aminata Mallé, de l’Ambassadeur de l’UE au Mali, SE Alain Holleville, du chef d’Eucap Sahel Mali, Albrecht Conze, de son collègue du Niger, d’officiers, de diplomates et de nombreux invités.

En prélude à la cérémonie, Albrecht Conze, en compagnie de son homologue du Niger et de l’Ambassadeur de l’UE avait rencontré la presse pour échanger avec celle-ci sur les activités de la mission. Albrecht Conze atout d’abord passé en revue les activités entreprises par la mission au Mali pendant cette 1ère année.

Il a indiqué qu’avec un budget de 11 millions d’Euros, la mission a dépassé les objectifs qui lui étaient assignés, avec 700 cadres, officiers et sous-officiers des Forces armées maliennes, formés, sur une prévision de 600. Lancée dans notre pays le 15 janvier 2015, EUCAP Sahel Mali collabore fort bien avec les Forces armées et la population malienne.

Le Chef d’EUCAP Sahel Mali s’est dit confiant pour le nouveau mandat qui commence, avec une hausse du budget de la mission pour la 2ème année, soit 15 millions d’euros.

Le début de la fête a été marqué par l’exécution des hymnes de l’Union Européenne et du Mali, suivie des interventions des officiels. Le premier responsable d’Eucap Sahel Mali a profité de cette tribune pour expliquer son cadre de travail. «Nous avons pu effectuer un cycle complet d’activités opérationnelles de conseil, de formation et de projet, en partenariat avec les Forces de sécurité intérieures du Mali.

Ces actions se sont fondées sur une relation de qualité et de confiance entre nos conseillers et leurs partenaires des Ministères de tutelle et entre nos formateurs et les officiers maliens durant la formation. Nous travaillons ensemble sur la base du contexte de partenariat que j’ai signé avec les chefs de chaque Force, sous légide du Ministre de la Sécurité » a-t-il souligné.

  1. Conze a rappelé «nous ne sommes pas là pour faire votre travail à votre place, mais pour vous écouter, discuter et ensuite travailler ensemble à la meilleure méthode pour progresser. Notre objectif est de vous soutenir pour trouver votre chemin vers une stabilité durable, de rétablir la confiance des Maliens en votre action et l’autorité dans l’ensemble du pays.

Ceci ne se fait pas en un an, mais je peux vous rassurer que les autorités à Bruxelles et dans les capitales européennes en sont pleinement conscientes. Les succès et les efforts que nous faisons ensemble s’inscrivent dans la durée, pas dans l’éternité. Un jour, nous allons partir, mais seulement après avoir acquis la conviction que vous n’avez plus besoin de nous».

L’Ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, Alain Holleville, a pour sa part adressé ses remerciements et félicitations aux officiels, avant de signaler que 2015 a été riche en évènements heureux et douloureux, au Mali comme ailleurs. Ce qui confirme, selon lui, si besoin en était, que la sécurité des biens et des personnes au Mali, au Sahel et même au niveau international, reste un défi à part entière, et nécessite un engagement accru aux plans politique, de la concertation régionale et international et des moyens.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel major Salif Traoré,  après avoir fait observer une minute de silence en mémoire de toutes les victimes du térrorisme, a salué le travail abattu  par la mission civile européenne dans le cadre de la formation des forces de sécurité de notre pays durant cette 1ère année d’activité.

Mohamed Naman

PARTAGER