FAMA : La formation au cœur des priorités

0

 La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) a organisé,  jeudi 12 aout dernier, sa traditionnelle conférence de presse mensuelle.  La formation et la situation opérationnelle était au cœur des débats. Cette conférence état co-animée  par le Directeur de la Dirpa, le colonel Souleymane Dembélé, le directeur adjoint des écoles militaires, le colonel Moussa Yoro Kanté et le Chef division opération de la sous chefferie formations et stages de l’Etat-major Général des Armées, le colonel Mamadou Massaoulé Samaké.

Après avoir brièvement présenté leurs structures respectives,  les conférenciers ont édifié les journalistes sur les voies d’accès aux différentes écoles militaires et aux formations classiques. Les stages de perfectionnement à l’extérieur et les conditions d’accès aux écoles et académies militaires étrangères ont aussi été évoqués

En outre  le Directeur de la DIRPA, le colonel Souleymane Dembélé a fait le point de la situation des Operations du mois de juillet 2021 à travers l’opération Maliko.

L’opération Maliko a pour mission de contrôler et de stabiliser le centre du pays, neutraliser les groupes criminels et terroristes, soutenir les autres actions de normalisation, empêcher l’expansion du terrorisme vers le sud tout en coopérant étroitement avec les forces partenaires en vue d’assurer l’Etat de droit, la protection des personnes et leurs biens.

Le colonel Souleymane a déclaré que l’opération Maliko a désorganisé les GAT dans les zones de conflit, diminué les braquages sur les RN1, RN3, RN23.

Selon lui, ces opérations ont permis de sécuriser les travaux champêtres dans le Cercle de Niono, de diminuer les cas de braquages sur les axes routiers et de récupérer 515 têtes de bétail dans le secteur de Diabaly.

Par ailleurs, Souleymane Dembélé a annoncé que l’armée a subi des attaques terroristes. D’après lui, les groupes armés terroristes (GAT) ont tendu une embuscade contre la mission de ravitaillement des Forces armées maliennes (Fama) aux environs de Léré (Tombouctou), le 4 juillet dernier. «Nous déplorons malheureusement cinq morts, trois blessés, un véhicule calciné et un autre emporté», a indiqué le patron de la Dirpa, rappelant que la zone a été ratissée par nos militaires.

Toutefois, le colonel Souleymane Dembélé ne perd pas de vue la montée en puissance de notre outil de défense. De nos jours, selon lui, avec l’évolution des activités opérationnelles, on constate que les terroristes ne se hasardent plus à attaquer nos militaires sur leurs positions. «Même s’ils le font, ils essuient des pertes», a noté l’officier supérieur. Le patron de la Dirpa a, par ailleurs, saisi l’occasion pour inviter les populations à soutenir l’armée.

Sur la question de l’absence des officiers généraux sur le théâtre des Operations, le colonel Moussa Yoro Kanté a affirmé que l’Armée a une hiérarchie à l’instar des autres structures. A cet effet, de la manière dont on ne verra jamais un professeur chirurgien soigner une plaie, on ne verra jamais un général jouer le rôle d’un soldat sur le terrain. Les généraux ont un parcours.

Concernant la durée des formations,  le colonel Mamadou Massaoulé Samaké, a souligné  que  la réduction de la durée des formations classiques cette année s’explique par le besoin des hommes sur le terrain pour faire face aux défis sécuritaires actuels. Il a rassuré que la hiérarchie veille à ce que les connaissances essentielles soient acquises par les hommes.

Mémé Sanogo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here