L’armée malienne, mieux équipée, monte en puissance

3

Depuis plusieurs jours, les forces armées maliennes mènent une vaste offensive contre des groupes djihadistes dans le centre du Mali, plus précisément dans la région de Bandiagara et environs. Si la grande muette est pour l’instant peu bavarde sur cette vaste opération en cours, l’on apprend que c’est la débandade du côté des forces obscurantistes qui auraient perdu plusieurs combattants et beaucoup de matériels.

Sous-équipée, l’armée malienne faisait difficilement face à ses adversaires, particulièrement des djihadistes dotés d’armes lourdes. Aujourd’hui, elle commence à redresser la tête. Ce nouvel élan de l’armée malienne, selon des observateurs avertis, est le résultat de la volonté affichée par les nouvelles autorités de doter l’armée malienne de toutes les commodités nécessaires afin de faire face aux forces du mal.

En effet, les autorités actuelles du pays ont fait de l’équipement des Forces armées maliennes et de sécurité (FAMAS)  la priorité des priorités pour le combat contre les forces du mal. Pour preuve, le Chef suprême des armées, Colonel Asssimi Goïta a remis solennellement les clefs de quatre hélicoptères à l’Armée de l’air. Ces hélicoptères  russes de type MI-171 ont été réceptionnés par les hauts responsables militaires à la base aérienne 101 de Sénou, le vendredi 26 novembre 2021. Ces hélicoptères ont fait leur baptême de feu, le lundi 1er  novembre en libérant les trois otages chinois. Ce rappel des faits a été fait lors de la réception des hélicoptères par le ministre de la Défense et des anciens combattants, le Colonel Sadio Camara. L’officier supérieur avait aussi déclaré que « ces appareils ainsi que la formation du personnel naviguant a été entièrement pris en charge par le budget d’État à plus de 36 milliards de FCFA ».

Ces hélicoptères neufs ont été acquis auprès de la fédération de Russie. Ils sont multifonctionnels : recherche et sauvetage, transport de fret et des troupes. Aussi, ils peuvent faire 250 km à l’heure, avec une autonomie de 3h. Chacun de ces hélicoptères MI-171, version armée, est bien équipé pour le combat tactique. Ces appareils qui redonnent espoir à nos forces de défense permet à l’armée de l’air de jouer pleinement sa participation dans le combat contre les forces du mal. Ils permettent  aussi à l’armée de l’air de se conformer à sa devise d’antan « Plus haut, plus loin, plus fort ».

Cette action salvatrice de rééquipement de notre outil de défense s’est poursuivie au début du mois de décembre, plus précisément le vendredi 3 décembre dernier. Cette fois-ci, c’était à la ville garnison de Kita. Là encore, le chef suprême des armées, Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta a réaffirmé sa volonté dans les faits d’équiper les troupes en armements et de moyens roulants. Le ministre colonel Sadio Camara a reçu ce jour un important lot qui est l’équivalent de 16 compagnies, soit quatre (4) Groupements tactiques interarmes (GTIA). Le lot était composé de véhicules tactiques de combat  (KIA et Mengshi), d’engins blindés, de camions logistiques, d’ambulances et d’armes individuelles et collectives.

La mise à disposition de ces équipements aériens et terrestres au bénéfice des FAMAS démontre si besoin était, du souci constant des plus hautes autorités du pays  de préserver la vie des troupes engagées sur les différents théâtres d’opérations à travers le pays. Ainsi, aujourd’hui, l’armée malienne est en train d’être dotée de plus en plus pour accomplir sa mission de protection des personnes et de leurs biens et aussi de reconquête du territoire national.

M. K. Diakité

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. M.K.DIAKITE donne des infos encourageantes. Espérons qu’elles décrivent bien la réalité..
    Ce serait intéressant d’avoir des confirmations par des élus locaux..
    Nous souhaitons tous que les FAMAS réussissent…
    Les matériels reçus ont été commandés sous le régime d’IBK..si c’est vraiment le cas pourquoi une livraison si tardive ?
    Nous savons aussi que le volet militaire ne suffira pas ..Alors des prises de contact avec des factions rebelles ..
    Il doit bien y avoir au Mali une Direction de surveillance du territoire (DST ) pour glaner des infos
    On aimerait savoir pourquoi des membres de la CMA ont été tués

  2. Depuis 2013 on n’arrête pas de nous chanter cette fameuse montée en puissance des Fama. M. K. Diakité, puisque vous avez constaté par vous-même la montée en puissance de nos vaillants guerriers Bambaras, dites aux nouvelles autorités qu’au lieu de gaspiller leur énergie en allant combattre l’ennemi invisible, elles peuvent s’attaquer aux voyous qui imposent un siège à des dizaines de villages. C’est tellement simple !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here