BLONBA SCHOOL : Une école des arts pour incuber des talents

0

Participer à la formation et à la professionnalisation des jeunes en humour, en disc-jocking et en audiovisuel… telle est désormais la mission que le complexe culturel Blonba s’est assignée. C’est ainsi que Blonba School 2018-2019 a ouvert ses portes vendredi dernier.

Le Kotèba School continue dans le cadre de Blonba School. L’objectif principal de cette initiative est de contribuer à la professionnalisation des jeunes en humour, en disc-jocking et en audiovisuel.

Pour cette édition, quatre apprentis disc-jockeys, six apprentis vidéastes et treize apprentis humoristes en incubation feront des spectacles. Selon Alioune Ifra Ndiaye, le metteur en scène de ce spectacle et promoteur du complexe culturel Blonba, Blonba School est un incubateur lié aux corps de métiers.

Cette première prestation s’est penchée sur plusieurs thèmes comme : la promotion de l’optimisme et des nouvelles technologies, la référence à l’histoire de l’art et de l’humour, la promotion de la bonne gouvernance familiale. Au cours de cette soirée, le nom de Gohou, un des apprentis humoristes, a été rebaptisé. Il se nomme désormais Dantoni Solo.

Pour la réussite de cette incubation des jeunes, Alioune Ifra Ndiaye a souhaité l’accompagnement des bonnes volontés. “Si nous avons les accompagnements nécessaires, l’incubation continuera encore pendant 6 mois”, a-t-il-affirmé.

Satisfait, le parrain de cette soirée, Amadou Koïta a apprécié la qualité de l’événement. Selon lui, l’accompagnement de son département ne fera pas défaut. “Je suis très impressionné. Une pièce de théâtre c’est comme une voix qui parle, un esprit qui éclaire et une conscience qui avertit. Aujourd’hui, ce que nous venons de voir participe de la mise en œuvre de la politique nationale de la construction citoyenne. Cette pièce de théâtre nous conscientise. Cette pièce démontre à suffisance que nos jeunes ont du talent. Nous allons accompagner cette initiative”, a déclaré Amadou Koita, ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne.

Dès le début de ce spectacle, un vibrant hommage a été rendu à Michel Sangaré, qui fut le formateur principal du Kotèba Club.

Zié Mamadou Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here