« Mali Baa ! » Le Mali peut encore surprendre l’Afrique et le monde (Par Timbuktu Institute)

0

Ce sont les Djeliw qui nous ont toujours appris que «le monde est vieux, mais l’avenir sort du passé !». Le Mali ira chercher la paix dans ses tripes, dans ses tréfonds et l’offrira en trésor à l’Afrique qui retient son souffle et au monde qui nous regarde !

Nous, qui sommes tous Maliens !

Le pays par excellence du « Sinankuya », permettant la paix même dans l’adversité,  est une terre de paix, d’hommes de paix, valeureux, créatifs capable de génie, surtout du génie du dialogue.

Ce peuple du Mali est capable de paix des braves !

La grandeur historique d’un pays et d’un peuple ne saurait mentir. Elle est une force motrice pour les grands sursauts. Il en faut aujourd’hui !

Les descendants de ces fondateurs d’empires ne peuvent être que de grands hommes d’Etat malgré les vicissitudes de l’Histoire.

N’oublions jamais que ce peuple malien dont les ancêtres furent à l’origine de l’Empire du Wagadou ou Gana, qui ont réussi à unir les peuples de notre sous-région a été capable du meilleur de l’Afrique. Il ne peut être à l’origine du pire : la survie du Mali est celle de notre région. Sa paix est celle de tout le monde !

Héritiers comme nous autres Africains de ceux qui dès 1236 ont proclamé la Charte du Mande à Kouroukanfouga, les Maliens sont avant tout des citoyens ! Ils en ont incarné l’esprit. Ils n’ont point attendu que plus de 700 ans plus tard, une Déclaration consacre les Droits de l’Homme de manière universelle !

Pays continent aussi bien par son étendue que par sa densité culturelle, mosaïque harmonieuse et symbole de l’Afrique unie dans sa diversité : Mali Baa !

Notre pays, parce qu’elle est l’Afrique ! Pays entre autres des Bamananw, Bwa, Mandenkaw, Soninké, Fulbé, Dogon, Kel Tamashek, Sonraï, Bozo, Sénoufo, Tekurari, Minyankaw, Khassonké, Touaregs, ayant conjugué le tréfonds culturel africain dans ce qu’il a de plus authentique, puisé de la culture musulmane un viatique spirituel, consigné à Toombouctou, Djenné et ailleurs le savoir du Moyen-Age et à l’origine de l’Alphabet Tifnagh, unifié Bambara, Peul, Dogon et, entre autres, les Imochar ou Imaggaren…

Parce que braves, les Maliens sont femmes et hommes de paix !

Même au fond de la nuit, habité par le doute et le rêve légitime de lendemains meilleurs d’un « Mali Koura », se remettre debout et marcher n’est plus de l’ordre du miracle mais su possible.

Parce que certain qu’il décryptera dûment le message, Timbuktu Institute a voulu se joindre à la voix de Balla Fasséké, des familles fondatrices de Bamako,  et rappeler au Mali sa responsabilité historique de construire son avenir dans la paix !

Par sa voix, l’Afrique veut tendre fraternellement et symboliquement à un peuple ami et frère, cette barre de fer issue de ce matériau tiré des entrailles de cette riche terre du Mali pour qu’à l’instar de Soundjata, il se lève pour de bon et marche pour la paix, la grandeur et la Renaissance de l’Afrique !

Bakary Sambe 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here