Tribune : Enorme déception !

4

Exit les lampions de la CEN, qui dans deux ou trois jours, retournera aux oubliettes comme le non-événement qu’elle fut, une grande messe dans un champ de ruines. Dur retour donc à notre cruelle réalité, un pays qui se meurt en proie au doute et aux plus grandes peurs et frayeurs de sa difficile existence.

Aujourd’hui, je vous parlerai de la Grosse fatigue. Vous vous écarquillez déjà les yeux de surprise en vous disant qu’est-ce qu’il vient nous sortir encore. Cette grosse fatigue vous ramènera à une triste réalité, ce désamour entre un homme adulé et accueilli il y a si peu comme un messie et qui aujourd’hui est voué aux gémonies et aux sarcasmes, voire à la haine et au mépris qu’aucun responsable de son rang n’a jamais connus. Grosse Fatigue, est le titre d’un film français de 1994 réalisé par le comique Michel Blanc. C’est l’histoire d’un acteur pour qui la célébrité allait se transformer en cauchemar tout à coup sans qu’il puisse comprendre les raisons du brusque désamour et désaffection de ses admirateurs. A chaque apparition, à la place des demandes d’autographes et des applaudissements de circonstance, il reçoit des gifles et coups de griffes et insultes de toutes sortes.

Je n’ai aucune explication à ce phénomène, mais nous avons son équivalent dans toutes nos langues, et il se traduit par une sorte de ras-le-bol épidermique qu’il arrive à tout un ensemble de personnes d’éprouver, une colère et une hostilité viscérales contre une personne sans parfois qu’on en sache les raisons profondes, sauf que dans notre cas, on peut penser à l’énorme déception de tout un peuple qui, dans sa grande majorité, y compris votre serviteur, ont cru en un homme dont on pensait qu’il allait nous sortir vite de cet inextricable pétrin. Souvent, nous disons cruellement d’une personne que nous en avons assez, nous ne voulons même plus la voir. Et ce sentiment est tellement contagieux. Je vous laisse deviner la suite et prie tout un chacun de retenir sa colère et de se livrer à des prières pour que, durant le peu de temps qui reste de ce mandat, notre homme puisse se ressaisir et retrouver toutes les vertus dont nous l’avons paré.

Me Abdoulaye Garba Tapo

Ancien ministre

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. L’erreur est humaine.Je ne pense pas que le fait d’avouer qu’il s’est trompe sur IBK diminue la valeur de Maitre Tapo.D’ailleurs,il n’est pas le seul a regretter d’avoir mis ou contribuer a mettre IBK a Koulouba.C’est a la limite amusant tant on sent chez lui le regret d’avoir cru a ce cirque.Ca aura au moins permis ca de bon: maintenant on a le plaisir de le lire regulierement .Merci maitre!

  2. Vraiment avec tout le respect que je dois à Me TAPO Garba, brillant avocat, poète , ancien Ministre, bref intellectuel . Je suis très surpris et étonné de sa part. Il a contribue à l’élection d’IBK en 2013. Aussi Me TAPO vit au Mali, précisément à Bamako. Ceci étant , il connaît l’homme IBK, qui également à occupé de hautes fonctions presqu’au même moment de Me TAPO. Tous deux ont servi sous ATT. En principe, ils doivent se connaître bien. Aujourd’hui , Me Oumar Garba TAPO est très mal placé pour retirer sa confiance à IBK. Je connais des cadres qui ont juré que les maliens regretteront le choix IBK, avec des arguments , malheureusement , le peuple était emballé , l’heure n’était pas à la réflexion . Il a été élu avec plus de 77/100 de voies exprimées . Depuis son arrivée , force est de constater, qu’en 2012 le Mali se portait mieux qu’en 2017. Les problèmes de sont multipliés, IBK n’a apporté aucune solution, d’ou le déception de la grande majorité des maliennes et des maliens. Seulement Me TAPO doit se taire sinon certains diront que s’il était Ministre ou autre il n’allait pas s’exprimer. C’est vrai qu’IBK n’est pas la solution aux nombreux défis qui se posent au Mali aujourd’hui . Mais ses devanciers (AOK et ATT), sont ceux qui ont vendu le Mali. Ils ont tous quelque chose sur la conscience. Meme s’il est impossible de parler des deux sans nommer IBK et tant d’autres cadres qui ont une complicité active ou passive dans l’effondrement du Mali.

  3. Profondément surpris qu’ un universitaire éminent et ancien ministre se fasse berner par Ibk.
    Ceux qui ont connu l’homme depuis 1992 ne sont pas surpris du comportement actuel de l’ homme.
    Eux ont tout fait pour l’empêcher d’avoir les leviers du pouvoir.Tandis que d’autres naïfs tel Mr TAPO souhaitaient ardemment le contraire.
    Surpris qu’ on ait pas suivi le combat du respect des procédures des finances publiques qui opposait SOUMAILA CISSE à IBRAHIM BOUBACAR KEITA.
    Qu’ ALPHA OUMAR KONARE tranchait naturellement en faveur du ministre des finances.
    Surpris qu’ on ait pas constaté l’amour que le milieu MAFIEUX temoignait envers Ibk.
    Surpris qu’ on ait pas constaté le lien que l’homme Ibk a tissé avec les fossoyeurs d’Afrique :OUMAR BONGO et EYADEMA .
    Surpris qu’ on ait pas constaté que cette formule coranique qu’ il prononçait quotidiennement était destiné à berner les couches analphabètiques immenses de la population .
    Surpris,enfin,qu’ on ait pas constaté l’amour immense qu’ Ibk manifestait pour l’argent.
    Ceux qui aiment l’argent,n’aiment pas les gens.
    C’est pourquoi ce n’est pas étonnant qu’ ils ne réagissent pas aux souffrances des pauvres maliens,préférant fermer les yeux aux détournements colossaux de ses amis.
    On aurait aimé que MAITRE soit moins naïf avant les élections présidentielles de 2013 pour s’associer à ceux qu’ Ibk et ses thuriféraires appellent HASSIDIS.
    Mieux vaut tard que jamais.
    Bienvenue dans le groupe des HASSIDIS.

    • Merci Mr Sangaré, quel style, avec respect et justesse, si seulement Mr Tapo pouvait vous répondre parce que je suis sure qu’il lira votre réaction, mais sa naïveté ne peut pas lui permettre.

Comments are closed.