Nuit de récompenses de kewale-people : Ibrahim Diawara, le jeune le plus influent du Mali

0

Le Magazine Kèwalé-people a célébré, le 25 mars dernier, la 4e édition de la nuit de récompense des jeunes les plus influents du Mali, à l’Institut français. Parmi les 21 jeunes finalistes, c’est le jeune entrepreneur, PDG d’IBI-Groupe, Ibrahima Diawara, qui a été désigné jeune le plus influent du Mali en 2018, en s’offrant le prestigieux prix « Madou Dakolo ».

Initié par le jeune entrepreneur, Cheick Abass Koïta en 2015, le magazine Kèwalé people récompense chaque année les jeunes maliens qui se sont démarqués au cours de l’année dans leurs domaines d’activités respectifs. La tradition a été respectée avec la tenue de la 4e édition de la nuit de la récompense dénommée « Nuit du Kèwalé ». Cette cérémonie grandiose a regroupé à l’Institut français du Mali plusieurs personnalités du Mali dont bon nombre de celles figurant sur la liste des 21 finalistes les plus influents de l’édition 2018, notamment Zeïnabou Wallet Amidi (présidente de l’Association des Policières du Mali) Bouba Fané, Gaspi, Ballinu Montana, Kyassou P, Abou Guittèye le patron de Africa Scène, l’animateur Karou Kaba.

Dans son mot de bienvenue à cette 4e édition, le fondateur de Kèwalé people, Cheick Abbas Koïta, a eu une pensée particulière pour les victimes d’Ogossagou suite à l’attaque odieuse perpétrée le 23 mars dernier, en demandant à l’assistance d’observer une minute de silence en leur mémoire. « Je remercie tous ceux qui ont pu effectuer le déplacement pour nous soutenir dans cette cérémonie, ainsi que ceux qui nous soutiennent de loin. Nous avions voulu reporter la cérémonie suite aux douloureux incidents dans le village d’Ogossagou, mais des personnes nous ont motivés à l’organiser car peu importe la situation ; nous devons rester forts et montrer à ceux qui font du mal à notre pays que nous serons toujours débout », a-t-il d’abord précisé, avant d’évoquer les innovations qui ont été apportées à l’évènement cette année, dont l’initiative des prix de décideurs les plus influents et de l’homme de l’année qui ont été décernés aux religieux Chérif Ousmane Haïdara, le guide d’Ançardine, et l’archevêque Jean Zerbo.

A en croire Cheick Abass, son initiative vise non seulement à récompenser et à encourager les jeunes maliens, mais aussi à les inciter à s’inspirer de la nouvelle génération pour le développement de notre pays.

Lors de la remise des trophées devant une salle pleine à craquer, c’est le jeune Ibrahima Diawara qui a été désigné le jeune le plus influent du Mali en 2018, parmi les 21 finalistes. Il succède ainsi à Moussa Mara (ancien Premier ministre), Arouna Modibo Touré (actuel ministre de l’Economie numérique et de la Communication) et le jeune opérateur économique, Mama Lah. Le nouveau détenteur du prestigieux prix « Madou Dakolo » du célèbre magazine Kèwalé people, Ibrahima Diawara, qui avait été dignement représenté pour l’occasion, est le patron d’Ibi Group, société mère de Stone et non moins le consul honoraire de la République d’Indonésie au Mali.
Sa société, Ibi Group, présente dans plusieurs secteurs d’activité, pèse plus de 15,2 millions d’euros et emploie plus de 350 personnes.

Quant au trophée de l’homme du XXIe siècle du Mali, il est revenu au prédicateur musulman Ousmane Chérif Madani Haïdara, le guide musulman Ançar Dine. Son trophée a été remis à son fils Tidiane Haïdara qui le représenterait à cette cérémonie. En plus de la personnalité de l’année, le guide d’Ançar Dine rafle le prix inédit du siècle.

Certains nominés ont été aussi récompensés : KarouKaba (prix du jeune animateur), Chouala Bayaya Haïdara (prix du jeune leader religieux), Mohamed Lamine Sangaré dit Momo de Paris (prix du jeune de la diaspora) Alassane Sissoko (prix du jeune banquier), Kassim Traoré (prix du jeune journaliste), Abou Guittèye (prix du jeune évènementiel), Abdoulaye Diallo (prix du jeune opérateur économique).

Pour joindre l’utile à l’agréable, la soirée a été agrémentée par la prestation d’artistes et humoristes, notamment Dj Mopoa, Dogon Pama, Rounal et Fakourou qui ont égayé la salle.

Tièfing Kanté

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here