Association Yelimane Dagakane : Une crise de bicéphalisme en gestation

0

L’avenir de l’association Yelimane Dagakané qui a été une lueur d’espoir pour les populations est inquiétant suite à la crise de bicéphalisme qui y sévit depuis un certain temps.

Le porte-parole de l’association, Bakary Diambou, et le vice-président, Sylamakan Koita, ont animé une conférence de presse, le mardi 17 août 2021 à la maison de la presse afin d’informer l’opinion nationale et internationale de l’origine de la crise et d’inviter les protagonistes à enterrer la hache de guerre et de fumer le calumet de la paix pour le développement du cercle.

« Les multiples échecs des tentatives de négociations entre les deux camps prouvent à suffisance l’ampleur de la crise qui couve au sein de cette structure jadis havre de paix, mais aujourd’hui devenue un foyer de tension », a expliqué Sylamakan Koita, vice- président de l’association yelimané Dagakane.

Selon lui, bien qu’apolitique, l’association s’est donnée la possibilité à travers ses statuts de soutenir toutes actions politiques pouvant conduire à l’amélioration des conditions de vie des populations des quatre contrées du cercle de Yélimané. Il a expliqué que c’est dans cet ordre d’idée que les membres de l’association ont décidé, à l’approche des élections législatives de 2018, de soutenir deux candidats : Demba Traoré de Kaniaka du parti RPM et Bakary Sacko du parti Yelema . Il a raconté que ces derniers ont été élus avec brio et que dès leur élection, Demba Traoré n’a pas respecté ses engagements, ce qui n’a pas été du goût des membres de l’association qui l’ont rappelé à l’ordre. « Après la dissolution de l’Assemblée Nationale par l’ancien président de la République, le 18 août 2020, suite à la crise, une réunion du bureau central de Dagakané a décidé du maintien de la résolution laissant aux contrées de Diafounou et Kaniaga de proposer deux autres candidats de leur choix qui obtiendront le soutien de l’association lors des futures échéances électorales. Si celui de Diafounou a été reconduit, celui de Kaniaga a été honni par la localité et ce dernier, Demba Traoré, n’a pas accepté sa défaite, d’où cette crise », relate-t-il. Il a dévoilé les multiples démarches menées par eux afin de trouver une issue heureuse et de résoudre à jamais cette crise.

Par ailleurs, il a affirmé que Demba Traoré et Biagui Traoré sont en train de mener des tentatives pour essayer de créer un bicéphalisme au sein de l’association, mais qu’ils échoueront, car n’ayant personne derrière eux. A ses dires, les prochaines élections seront une belle occasion pour eux de montrer leur force de mobilisation et de les remporter. Car selon lui, les candidats choisis par l’association Dagakané passent sans ambages.

L’intervention du porte-parole de l’association Yelimané Dagakané, Bakary Diambou, a tourné autour de la bataille juridique qui les oppose à l’autre camp qui veut que le siège de l’association soit transféré de Bacodjicoroni à Yélimané. Il a fait savoir que ce sont eux qui occupent le bureau de Bacodjicoroni et sont reconnus par les démembrements de la France, des Etats-Unis, de la Chine et d’autres, et que les dissidents n’ont qu’a les rejoindre.

A défaut, il a dit qu’ils organiseront une assemblée générale, le 28 août prochain pour reprendre l’opération de renouvèlement des instances dans le strict respect des statuts et règlements de l’association.

Moussa Samba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here